lundi 23 septembre 2013

Monsieur Valletoux, il y a du courrier pour vous :

Nous recevons et nous agréons: 

Lettre ouverte à Monsieur Frédéric Valletoux


Monsieur le Maire,

Le destin que d'entente avec Patrick Chavannes (A.A.U.P.C.) vous réservez à la halle de béton et de verre construite par l'architecte Henri Bard et l'ingénieur Nicolas Esquillan pendant l'Occupation dans l'optique de la requalification prochaine du centre-ville historique de Fontainebleau suscite indignation et colère auprès de personnalités chaque jour plus nombreuses du monde de l'architecture, de l'urbanisme, mais aussi de l'ingénierie et du BTP.

Répondant à l'appel lancé par le collectif opposé à la destruction de la halle, plusieurs de ces personnalités autorisées - Marc Mimram, architecte et ingénieur, Claude Éveno, urbaniste, écrivain et professeur à l'École Normale Supérieure du Paysage, Jean-Baptiste Minnaert, professeur d'Histoire de l'architecture à l'Université de Tours et d'autres encore - ont spontanément participé à la conférence de presse organisée hier matin au marché et, parmi d'autres voix, ont exprimé les motifs de leur hostilité à ce geste.

On m'a aimablement signalé votre présence, à quelque distance de l'équipement septuagénaire qui, débarrassé des voitures qui l'encombrent ordinairement, remplissait avec efficacité et bonhommie sa fonction ordinaire. Je me suis présenté, et, enchaînant sur les courtes salutations d'usage, j'ai évoqué nos divergences de vues sur le cas de la halle. À brûle-pourpoint, je vous ai demandé si vous ne voudriez pas changer d'avis, mais vous avez souhaité abréger et clore l'entretien et nous nous sommes salués.

C'est en qualité de porte-parole du collectif bellifontain et de l'ensemble des pointures qui le soutiennent et sont en copie de ce message que je m'exprime ici, pour vous exhorter de sursoir et de réexaminer le bien-fondé de cet acte. Le nombre de suffrages qui stigmatisent votre position est trop élevé - jamais un tel ensemble de signatures ne s'est trouvé réuni, y compris dans le cas de l'hôtel Lambert à Paris - pour que l'architecte lauréat Patrick Chavannes et vous-même n'en teniez compte, et ne considériez l'éventualité d'un ajustement du parti d'intervention.

Le référé suspensif lancé contre l'abrogation de l'instance de classement du 5 mars dernier, les complications et aléas inhérents à un chantier de ce type - découverte d'amiante et de plomb - vous offrent une dernière chance. Ces contingences instaureront des délais propices et vous ouvrent la porte à un revirement sportif et fédérateur, qui ne ferait qu'ajouter à la qualité de ce que vous vous apprêtez à mettre en oeuvre. Si elle est perpétrée, la destruction de la halle du marché de Fontainebleau vous vaudra une célébrité sans doute durable, mais d'un panache assez indigne de l'homme politique que vous êtes, et sans rapport avec les mérites que beaucoup sont prêts à vous reconnaître.

Veuillez croire, Monsieur le Maire, à l'expression de ma très respectueuse et très sincère considération.


Jean-François Cabestan
porte-parole du collectif en faveur de la préservation du marché

et ajoutons :

Monsieur Valletoux, 
Maire de Fontainebleau,

Monsieur Lipkowski maire de Royan est resté dans l'histoire de sa ville.
Comment ?
Non pas pour son activité certainement honorable de Maire mais parce que dans tous les manuels d'histoire de l'architecture et dans la mémoire des Royannais, il est LE Maire qui détruisit le Casino de Royan chef-d'œuvre d'architecture.
Cette responsabilité, il la porte aujourd'hui et pour toujours.
Est-ce une manière de rester dans la mémoire de l'histoire d'une commune ? Sans doute !
Ne faites pas, Monsieur Valletoux, avec la Halle du Marché de votre ville la même erreur historique, la même erreur politique.
Car, vous pouvez être certain, que la destruction du Patrimoine de votre ville, donc du Patrimoine commun et national, est une bien étrange méthode pour obtenir une célébrité locale et... nationale que la menace même vous fait déjà gagner de jour en jour.
Au nom du respect des autorités intellectuelles de la Culture, au nom du respect des amoureux du Patrimoine mais surtout Monsieur le Maire, au nom du respect du Patrimoine de votre ville, sauvegardez la halle du marché de Fontainebleau et dans un retournement spectaculaire qui ne sera pas un dévoiement mais une prise de conscience éclairée, défendez ce patrimoine unique, superbe et exemplaire pour les futures générations de Bellifontains.
Choisissez comment vous voulez entrer dans l'histoire de votre ville.

Veuillez Agréer, Monsieur Le Maire, l'Expression émue de notre Considération Distinguée.

David Liaudet pour le C.V.B



Aucun commentaire:

Publier un commentaire