mardi 10 mars 2020

Sylvain Bonniol, être, aller, voir, J-1

Claude Lothier, Georgina Cotineau-Corcy et votre serviteur allons profiter de la venue de Sylvain Bonniol pour un atelier, dès demain, dans notre école des Beaux-Arts du Mans, pour voir.
Oui : pour voir.
Dans un cadre pédagogique, avec étudiants à l'écoute et enseignants au travail, comment va se passer (ou pas) le changement de la perception autour d'architectures présentes depuis longtemps dans mon imaginaire de collectionneur face aux objets concernés par cette représentation.
La représentation ici en question est bien composée de deux cartes postales que je possède, cartes de deux éléments d'architectures dont je ne connais pour l'un qu'une carte postale sans jamais avoir eu l'occasion (je crois) de l'avoir aperçu pour de vrai et l'autre est une église moderne devant laquelle je passe toutes les semaines, admirant le profil de sa construction sans jamais n'avoir pu en voir l'intérieur. Seule, une carte postale en ma possession me permettant de comprendre, de voir (vraiment ?) l'intérieur.
Il s'agira donc d'aller voir, de confronter à la fois l'image, sa construction face au choc toujours amusant, troublant, rassurant ou déroutant du réel, de faire cette expérience évidente mais si précieuse d'ÊTRE ALLÉ VOIR.
Je vous propose donc en plusieurs épisodes de tenter de suivre nos divagations, nos recherches, nos perceptions dans le cadre de cet atelier Intersites de notre école des Beaux-Arts avec notre invité, Sylvain Bonniol.
Il sera notre guide et nos yeux.
Comment la photographie est toujours une construction, comment elle donne toujours la jubilation de voir, comment une correction de l'image n'est pas forcément une correction du réel, comment dans l'histoire de la photographie d'architecture la question de son enregistrement est toujours un point de vue, une analyse.
On va surtout profiter de notre ville, des espaces, des hauteurs, des points de fuite, de ses perspectives. On va tenter de voir quelles vues du Mans manquent, pourquoi nous devrions pouvoir regarder ça ou ça au lieu de ça ou ça. Nous tenterons aussi d'en faire des images, c'est-à-dire des objets mobiles, fragiles tenant dans nos mains pour tenir fermement, en quelque sorte, le réel.
Déclarons ici d'emblée notre amour du réel, notre amour des images, notre amour du regard.

Voici donc les deux cartes postales du Mans en ma possession et qui restent encore mystérieuses et aussi encourageantes au réel.
La première :



Nous sommes Boulevard de la Gare devant deS immeubleS comme le dit au verso l'éditeur et photographe Georget-Dolbeau. Nous avons comme information donc une localisation, un photographe et une date d'expédition : 1965.
Nous avons un point de vue mettant une barre en perspective qui envoie l'œil vers le fond de l'image.
Qu'allons-nous, qu'allez-vous chers étudiants, chères étudiantes voir d'autre et faire de cette image ?

La seconde :


Ce magnifique intérieur d'église moderne est celui de l'église Saint Liboire au Mans. Quelques infos éditoriales : l'architecte est nommé, il s'agit de Ménard à Paris, sans plus de précision. Il faudra chercher. Nous avons le nom du photographe et là, Le Mans est bien lisible puisqu'il est indiqué Photo Pont en X Hamelin Le Mans... Tout un roman manceau. La Carte est datée au stylo-bille du 15 juillet 1966. Pourquoi cette précision manuscrite ? Que vient-elle vraiment dater ?
Pourrons-nous, à notre tour, entrer dans ce lieu, y verrons-nous exactement ce que nous voyons là ? Quelle perception de l'espace de ce lieu aurons-nous alors ?
J'ai hâte !

Pour voir le travail de Sylvain Bonniol :
https://bonniol-photo.com/
Pour voir les articles concernant Sylvain Bonniol sur ce blog :
https://archipostalecarte.blogspot.com/2018/03/de-la-photographie-contemporaine-enfin.html
https://archipostalecarte.blogspot.com/2015/03/expedition-sur-place-recommandee.html 
https://archipostalecarte.blogspot.com/2016/07/sylvain-bonniol-porte-folio-au-forum.html
https://archipostalecarte.blogspot.com/2014/01/sylvain-bonniol-expose.html
https://archipostalecarte.blogspot.com/2013/01/trois-presque-quatre-pour-2013.html

Pour voir ou revoir les articles sur Le Mans et l'architecture moderne et contemporaine :
http://archipostcard.blogspot.com/2010/09/marin-kasimir-paradoxalement.html
https://archipostalecarte.blogspot.com/2017/03/charlotte-perriand-au-mans.html
https://archipostalecarte.blogspot.com/2016/02/obliques-autour-de-claude-parent.html
https://archipostalecarte.blogspot.com/2018/07/le-mans-est-open-lhorreur-architecturale.html
https://archipostalecarte.blogspot.com/2019/04/un-anneau-pour-les-reunir-tous.html
https://archipostalecarte.blogspot.com/2016/09/le-mans-modeste.html
https://archipostalecarte.blogspot.com/2019/01/un-pont-hennebique-au-mans.html
https://archipostalecarte.blogspot.com/2019/04/jean-ginsberg-le-mans-monaco.html
https://archipostalecarte.blogspot.com/2019/11/on-va-pas-semmerder-avec-ca.html
etc.......

Un blog, un autre, important :
http://lesvuesdumansquimanquent.blogspot.com/


Aucun commentaire:

Publier un commentaire