samedi 26 janvier 2019

Un pont Hennebique au Mans

Nous avons trouvé ce petit catalogue dans la bibliothèque de l'Agence Lestrade :

























Celui-ci fait la promotion de la Société Hennebique, il serait daté d'après 1929 sans plus de précisions même si sa couverture et sa typo font bien penser au début des années 30. Par contre, les photographies nous montrent des constructions le plus souvent datées d'avant les années 20 ce qui est assez étonnant. Une réédition ?
Bien entendu tout le texte tente de convaincre des qualités du principe du béton armé et de son application par la Société Hennebique. Les chapitres égrainent ses qualités de coût réduit, de solidité au feu (et au bombardements !), d'adaptation industrielle, et aussi, un peu de son esthétique. Il est aussi question de prouver que la Société Hennebique propose bien tous les soutiens et aides aux entrepreneurs et architectes quand ils passent par elle et seulement par elle.
Cela nous permet tout de même de voir la diversité des applications du béton armé par la Société Hennebique, applications surtout industrielles car le logement collectif ou individuel y est peu représenté.
Mais voilà, on a eu une belle surprise :


Ce pont est au Mans, il était donc logique que l'on demande à David d'aller voir ! D'abord, il nous a répondu qu'il ne connaissait pas ce pont puis qu'il ferait son possible pour le trouver et aller le voir si celui-ci était encore en place.
Nous avons donc attendu une semaine et nous avons reçu ça aujourd'hui :

"Bonjour Walid,
Quelle découverte ! Décidément tu reprends bien la main.
Je suis allé voir le pont avec deux de mes étudiants, Louis Lepère et Jean-Louis Heng. Georgina Cotineau-Corcy, photographe de notre école nous a accompagnés pour faire comme à son habitude des belles photographies. Le pont est toujours debout, il est accessible par le chemin de halage. Il est en bon état sauf quelques menus décrochements du revêtement du béton que Louis a remarqués immédiatement. 


Le Pont est en service. Le dessin est beau dans sa simplicité, surtout marqué par un pragmatisme du programme. Quelques attentions esthétiques tout de même dans le dessin de corniches ou dans les refuges sur voies pour les cheminots. Je ne sais pas si ce pont est repéré par les institutions patrimoniales, je vais appeler le CAUE 72 pour savoir. Bravo les gars ! Merci de m'alerter sur ce nouvel élément du Patrimoine du Mans. Nous avons aussi pu voir l'avancée de la restructuration de la barre le Couteur. Le portique inventé a bien déjà défoncé la barre. C'est un autre sujet...
Bien à toi et à Jean-Jean et vos familles respectives.
David "

Les photos de Georgina :




 
Louis Lepère en pleine réflexion constructive...



































Jean-Louis Heng et David Liaudet, regards croisés...


tenter de faire passer l'histoire






































Voici quelques extraits et images du catalogue Hennebique, on s'amuse de la proximité de la photographie du château d'eau avec les photographies des Becher ! Intéressant aussi de pouvoir voir les dessinateurs au travail dans les bureaux de la Société Hennebique. Ce n'est plus comme ça aujourd'hui ! (quoique)
Walid Riplet-Jean-Jean Lestrade









































































































Dernière minute !
Dernière minute ! Dernière minute ! Dernière minute ! Dernière minute ! Dernière minute ! Dernière minute ! Dernière minute ! Dernière minute ! Dernière minute ! Dernière minute ! Dernière minute !

Nous recevons ce courrier de David pendant la rédaction de l'article :

Bonjour Walid,
j'ai cherché à mon tour, j'ai trouvé ça :




Incroyable non ? Il s'agit comme vous pouvez le voir d'une carte postale vouée à la promotion de la Société Hennebique qui propose ses services à un entrepreneur. Le cachet de la Poste nous permet de dater la carte postale. Vu l'oblitération spéciale "exposition-nationale-Nantes 1924" on peut présumer que la carte fut éditée spécialement pour faire de la publicité lors de cette manifestation. Nous avons aussi le nom des architectes (ingénieurs ? Entrepreneurs ?) Messieurs Robiou du Pont (sic!) et H. Martin de Nantes. Il nous faudra faire des recherches sur ces deux-là ! Leur nom étant accolé directement avec le nom de la Société Béton Armé Hennebique, il doit s'agir d'agents locaux ou de concessionnaires de celle-ci.
Avec le texte, on comprend également qu'en 1924, la Société Hennebique pouvait se targuer de déjà 30 ans d'expérience soit depuis 1894 ! L'utilisation de ce pont au Mans démontre aussi qu'il s'agit d'une fierté pour la réalisation de cet objet puisque choisi pour le Grand Ouest comme preuve de l'efficacité du système Hennebique. On est dans le même cadre que les cartes postales promotionnelles pour la Société Demay Frères, on notera que, a contrario de Demay qui utilise l'expression Ciment Armé, la Société Hennebique utilise bien l'expression Béton Armé.
Pour ce qui est de la photographie elle-même, on s'étonne un peu de la distance avec l'objet ayant pour vocation à faire entrer le pont tout entier dans l'image et montrant ses capacités de franchissement mais ne laissant que peu de place aux détails constructifs réduisant le pont à une ligne peu évocatrice de sa construction. 
Évidemment... pas de nom de photographe, on ne saura pas ce que la Société Hennebique pouvait lui avoir donné comme ordre pour faire cette image parfaitement vide d'hommes ou de trains qui auraient pourtant pu apporter par leur présence la preuve par l'image de la solidité de ce pont et de son utilisation.
David 
PS : vous devriez aller rue Danton faire des photos de la Maison Hennebique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire