samedi 4 janvier 2014

Toute petite suite hollandaise


Les mini-architectures sont à la mode. On voit fleurir des ouvrages sur cette question, on voit des architectes, des artistes réfléchir au minima architectural mettant d'ailleurs souvent en question les relations entre sculpture, refuge, cabane et habitat.
On sait que les centres de vacances ont souvent été le lieu d'expérimentations même si, d'une manière écrasante, la seule réponse souvent donnée fut celle du Mobil Home, cette ignominie architecturale qui n'a rien à envier à la génération "camping car" qui est elle-même la dernière expression tragico-comique de la génération "baby boom", polluant sans vergogne de leurs monstrueuses maisons à roulettes en plastique nos paysages, nos routes.


Et nous sommes loin des rêves spatiaux de l'IKA qui nous proposait une exposition de prototypes et de réalisations audacieuses de micro-architectures. De cet avenir radieux, aujourd'hui, il nous reste Center Park... On est loin du cabanon de Le Corbusier ou des solutions légères et techniques de Jean Prouvé.
La carte postale a enregistré aussi ces mouvements et voici que ce matin de week-end, je vous propose une petite suite hollandaise nous montrant des bungalows de vacances. On verra que si l'ensemble n'est vraiment pas d'une très grande originalité, ni d'un modernisme échevelé, on s'amusera tout de même du fait que ces mini-habitats sont les reflets des aspirations de maisons individuelles de l'époque. Parfois un peu modernes, parfois comme des chalets pour Blanche-Neige et les 7 nains, ils ont dans le noir et blanc des cartes postales quelque chose de ridicule, de pathétique mais aussi d'attendrissant tant que l'on se contente des images... Et certaines pourtant n'ont pas peur en leur verso d'évoquer le luxe et le confort...
Qui ira voir ?
On peut si on veut voir ou revoir des idées plus... audacieuses retrouver ici les bulles six coques de Gripp, les Tetrodons de l'A.U.A, ou la soucoupe Futuro de Suuronen.


Allez, on part en week-end !
Premier bungalow, la carte postale nous donne : Buiten-Centrum Witterzomer, Assen. La carte postale fut expédiée en 1974 mais date sans doute de bien avant... Ce n'est pas trop mal vu d'ici avec cette grande porte vitrée. On devine un plan simple : entrée qui fait une pièce lumineuse, celle du séjour et au fond la partie nuit. On admirera le papier goudronné plié pour faire la couverture du toit. Comme il doit faire bon ouvrir au soleil la grande porte et boire une bière sur le parvis bétonné.


La carte postale pour ce modèle nous donne : Bungalow type A in't Vacancie-oord 't Kuierpadtien. Wezuperbrug. Datée de 1961. On aimera tout particulièrement le dessin des briques qui, avec le dessin général de l'ensemble, nous fait penser à un dessin d'enfant :


Sans doute le plus audacieux, le plus moderne et même le plus intéressant, ce bungalow offre dans son dessin une belle tentative. Toit mono-pente qui fait auvent sur le devant, décrochement du volume, fenêtres aux cadres épaissis, briques qui donnent un fini plus abouti, on est plus proche de la mini-villa que du bungalow. La carte postale nous informe : Bungalowpark en Pannekoeken-Rest, De Rheezer Belten, Hardenberg :


La dernière. La carte postale nous donne : Recreatie Centrum "Land Van Bartje", Luxe stenen bungalows met alle confort Idelale Camping met Veilig Strandbad, Speeltuin en Grootste Trampoline park van Nederland !
Là aussi le montage des briques, des parpaings est laissé apparent comme pour un jouet. On trouvera tout de même une certaine modernité à cette petite chose avec son toit mono-pente si typé et les grandes ouvertures... Enfin... C'est mieux que rien... il y a un Grooste Trampoline !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire