dimanche 29 décembre 2019

Sous le chauffe-eau exactement, pas à côté



J'aurais de toute façon acheté cette carte postale.
Je veux dire que même sans les spécificités de la description, j'en aurais aimé l'architecture.
Une villa aux angles marqués, un rien sur la défensive, couverte d'ardoises (ou de lauzes ?) offrant un dessin un rien étrange et raide où le conduit de cheminée semble vouloir faire une séparation, tout cela fabrique une architecture et une allure extérieure que j'aime beaucoup.

Raideur et épaisseur.

Malheureusement, pour ce qui est de l'architecte, nous restons sans information. Yvon, l'éditeur, nous dit bien que cette maison est expérimentale et solaire et qu'elle fut construite par Chaffoteau et Maury, spécialiste des chauffe-eau et du chauffage mais ne nous dit rien de son architecte.
Cette maison fut-elle dessinée par les employés de chez Chaffoteau ?
On devine donc que cette maison avait fonction de démonstration des capacités de l'entreprise à faire du solaire à une époque qui commençait à peine à s'y intéresser après le premier choc pétrolier. On notera d'ailleurs que la forme de la maison reste peu bavarde sur son objectif, n'affirmant pas à tout crin, son aspect expérimental comme pour ne pas faire peur aux visiteurs avec un bidule trop futuriste.
Mais quelle époque ? Quel architecte ?
L'Internet semble muet à part une petite direction vers Guy Royer dont le CAUE 56 nous indique une maison héliophore construite récemment. On trouve aussi un lien vers un article publié en 1979 sur une maison solaire dans la revue Maisons et Décors. Est-ce bien celle-ci ?
Dans mes guides, dans les Archives Lestrade ou même dans l'exceptionnel Architectures en Bretagne au XXème siècle, il n'y a rien...
Dommage. Nous aurions aimé mieux connaître non seulement les spécificités de cette expérimentation mais aussi en quoi celles-ci modifient (ou pas) l'architecture c'est-à-dire la répartition de l'espace dans la maison et donc de la vie.
Le peu de documentation prouve-t-il aussi un manque évident de communication autour de ce projet ? Est-ce ce à quoi devait répondre la diffusion de cette carte postale et comment donc fut-elle à son tour distribuée ?
Et que devient cette maison ?
Elle existe toujours, un peu mal placée maintenant au bord d'un rond-point. Pas si facile à trouver que cela car l'indication de la carte postale reste peu précise. On la reconnaît tout de même, elle semble avoir été agrandie et en bon état, c'est heureux.
Espérons que ceux qui vivent là, sous la chaleur d'une Bretagne moderne et expérimentale savent qu'ils vivent dans une maison ayant une histoire et qu'ils la respectent.
Et si le ou les architectes, les habitants pouvaient nous dire la vie à l'intérieur, nous en serions heureux.

Vous noterez que je n'ai fait aucune blague sur l'idée de construire une maison solaire en Bretagne...
Oups ! C'est fait.

Pour retrouver d'autres belles maisons contemporaines en Bretagne :
https://archipostalecarte.blogspot.com/2013/03/maisons-darchitectes-et-darchitecture.html
Pour retrouver l'Architecture Contemporaine en Bretagne :
https://archipostcard.blogspot.com/search?q=Bretagne
https://archipostalecarte.blogspot.com/search?q=Bretagne







3 commentaires:

  1. il y avait un architecte qui réalisait dans le morbihan, vers la fin des années 70, des maison un peu dans cet esprit (sans le solaire). Il faudrait juste retrouver son nom...

    RépondreSupprimer
  2. Rechercher du côté d'Yves guillou, architecte dans le morbihan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'y avais cru aussi...mais non, la piste Royer semble plus juste. Merci tout de même pour cette info et votre lecture. Bien à vous.

      Supprimer