lundi 16 septembre 2019

Jean Prouvé reste sur la béquille

Nous allons voir deux exemples prouvant que, parfois, on n'y arrive pas.
Tous les signes sont là, reconnus, directs mais l'information manque pour que l'affirmation puisse tenir le coup.
La recherche, les heures passées sur l'internet ou les archives, ne vous permettent pas de trouver le biais confirmant la belle intuition.
Alors, au lieu de ranger, au lieu d'affirmer péremptoirement, il est mieux de partager le doute et de voir si, par hasard, quelqu'un ne viendrait pas conclure.

Regardez :


Cet auvent métallique dans une cour est tout à fait signifiant du travail de Jean Prouvé. On reconnaît bien les profils des béquilles, la légèreté des points d'appui et la radicalité du dessin. Malheureusement cette carte qui n'est pas une carte postale mais une sorte de carte d'anniversaire avec volet ne nomme ni le lieu, ni l'établissement et encore moins l'architecte...
Terrible vide.
J'ai cherché en m'appuyant sur les bâtiments derrière cet auvent, une chapelle accolée à une construction pouvant être un internat, une caserne, un lycée mais rien, je n'ai rien trouvé. Sur le sol, devant l'auvent on devine des tracés de terrain de sport. Je pense donc à un lycée avec internat certainement catholique. D'ailleurs la correspondance est celle d'une mère souhaitant un joyeux anniversaire à un enfant âgé de treize ans datant de 1960.
Alors ? Prouvé ou pas Prouvé ?




Autre exemple :


Vous voyez comme moi ce beau profil en béquille sur cette maquette de l'église Saint-Jean-de-Bosco au Mesnil-Esnard ? Il s'agit du projet pour cette église qui ne sera finalement pas construite avec ce dessin. On est dans la typologie de la carte postale de souscription pour la construction de l'église dont l'architecte est Monsieur Robinson. Pourquoi l'église montrée ici en maquette ressemble si peu à celle construite ? Est-ce envisageable de penser que Monsieur Robinson ait contacté Jean Prouvé pour cette église ou, a-t-il été inspiré par son travail ? Il s'agit d'une église modeste et la nécessité de trouver un moyen technique moderne et peu onéreux est logique et expliquerait bien la présence de Prouvé. Alors ? Qui pourra confirmer ou infirmer cette piste ?
La carte postale des éditions Ellebé n'indique pas le nom de Monsieur Robinson. Y-a-t-il eu un changement d'architecte ?
Mystère...



Aucun commentaire:

Publier un commentaire