lundi 17 février 2014

Côte d'Ivoire, Roumanie, Brésil : le voyage d'un modèle ?

D'abord cette carte postale :



Ce superbe hôtel planté fermement dans un paysage est l'Hôtel Ivoire d'Abidjan. Reprenant finalement les conventions et dispositifs internationaux, cet objet architectural, s'il est bien dessiné semble pouvoir se poser ainsi un peu partout sans problème. Il est reconnu immédiatement dans sa fonction et dans son écho moderne : une tour dans laquelle les chambres luxueuses sont disposées, un plateau au premier niveau pour tous les services de l'Hôtel, une terrasse donnant sur une piscine. Au dos, un parking.
On reste toujours dubitatif sur le toit immense qui aurait pu faire une terrasse mais qui devient un désert gris que traverse semble-t-il un arbuste...
On devine à l'extrême droite de cette carte postale Hoa-Qui, un chantier. L'hôtel ne serait pas terminé ?
On se rapproche ?



Cette superbe carte postale toujours chez Hoa-Qui, nous montre cette fois la piscine et sa belle terrasse surplombante ! C'est vraiment magnifique ! Regardez la rigueur du beau dessin des caissons et la très belle grille de la façade ! J'aime tout particulièrement comment la lumière vient rebondir sur le sol pour éclairer par dessous cet objet architectural d'une lumière jaune dorée.
Un bel escalier tombe en hélice. On est dans l'eau chaude regardant en nageant sur le dos ceux qui boivent un verre, on est penché sur le balcon regardant à l'envi, les dos dénudés des baigneurs...
Et encore...



Toujours le même Hôtel Ivoire, toujours le même éditeur qui nous montre l'entrée. On devine un jeu décoratif fait de faïences en forme d'oiseaux et la couleur rouge apporte aussi une touche joyeuse ! Mais regardons bien ce détail :



Ce dessin ne vous rappelle rien... Allez... cherchez bien....
Est-ce que l'architecte de cet hôtel, Moshe Mayer (si on en croit Wikipédia...), aurait voyagé ?
Comme il est d'origine israélienne et roumaine, aurait-il vu ou dessiné ça :



Nous sommes cette fois en Roumanie devant le casino et restaurant de Mangalia. On retrouve sur sa façade ce dessin si... original que les aficionados de l'architecture brésilienne auront reconnu. Mais avant, admirons le verso de cette carte postale roumaine et son sens aigu de l'organisation de l'expédition ! J'aime aussi le très beau dessin du wagon sur le timbre !







Il semble que l'architecte de ce beau casino si brésilien soit Cezar Lăzărescu (si on en croit... Wikipédia !) qui est un très bon architecte roumain.
Mais revenons à notre modèle... Avez-vous trouvé ?
Et ça ?




Alors vous me direz que l'échelle, la fonction, la forme sont un peu altérées sur ces dérivés mais comment en voyant cet ensemble ne pas penser que les dessins voyagent ?
Comment ne pas croire que la particularité du dessin de Niemeyer pour ce palais à Brasilia n'aurait pas su rencontrer d'autres architectes utilisant ce modèle comme un signe d'une forme de modernité ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire