lundi 25 juillet 2016

Pierre Dufau délicat




Oui, délicat.
Sur ce blog nous aimons Pierre Dufau.
Nous aimons ses grandes machines, sa grandiloquence, sa puissance, et sa subtilité toujours apparente à celui qui veut bien la découvrir.
Regardons l'une d'elles, l'une des plus belles à mon avis.
Nous sommes à Biarritz, sur sa plage grâce à une carte postale des éditions Combier datée de 1980 par l'éditeur. On y voit bien un immense bâtiment blanc qui s'impose face à la régularité des autres constructions du front de mer. J'aime déjà comment il s'impose, refusant l'intégration stupide d'un faux semblant.



Ce bâtiment est bien de Pierre Dufau, il s'agit du centre de Thalassothérapie Louison Bobet, aujourd'hui Sofitel. Une sorte de grand U dont les branches tournées vers la mer s'épuisent en gradins pointus et triangulaires offrant au maximum de chambres une vue sur le grand large. Au creux de ce U, une immense piscine est installée. Tout en haut, comme posée sur la fin, une construction a atterri pour une fois encore, débordante un peu, en porte-à-faux, offrir la vue. Comme cela doit être spectaculaire et grisant de pouvoir accéder à ce sommet de l'architecture française, à cette montagne artificielle construite là.
Je ne peux m'empêcher en regardant cette beauté de penser à Anglet et à sa chambre d'Amour tout aussi imposante.
Le très beau et riche site consacré à Pierre Dufau, nous apprend la difficulté du programme et du terrain, ce qu'une visite sur Google Earth traduit parfaitement. La masse est bien sertie dans l'urbain. J'espère que certains d'entre vous auront la chance de passer un bel été là, dans cette machine superbe, face à la mer. Pour ma part, depuis mon avion de papier, depuis mon image, j'en rêverai.
http://www.pierre-dufau.com/realisation.cfm/62361-miramar_-_thalassotherapie_louison_bobet.html

Pour revoir tous les articles sur Pierre Dufau :
http://archipostcard.blogspot.fr/search/label/Pierre%20Dufau 
http://archipostcard.blogspot.fr/2010/10/des-amis-fideles.html
http://archipostcard.blogspot.fr/2009/11/de-lautre-cote-du-pont.html
http://archipostcard.blogspot.fr/2009/07/grincer-les-dents.html




 






 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire