mercredi 27 juillet 2016

Jean-Pierre Secq et brutaliste

Vous vous souvenez sans doute de notre plaisir à évoquer le travail de Jean-Pierre Secq à Loos.
Je vous avais promis que nous reparlerions de lui dès que l'occasion nous en serait donnée.
Eh bien voilà :



Oui, je sais.
C'est très beau.
Très Métabolisme japonais. Pourtant nous sommes en France, à Lille, au Forum.
On trouve bien un vocabulaire brutaliste à la française, propre, lisse, tendu mais puissant, affirmant par son dessin la richesse d'une répétition de façade faisant alterner de très grandes ouvertures sombres et du béton blanc sans décor. (Et pour quoi faire ?)
On remarque un travail complexe et subtil de jonction avec le sol, d'immenses pilotis soutenant l'ensemble et permettant de glisser dessous des hauteurs variées et des ombres qui soutiennent le construit.





La carte postale est une édition la Cigogne sans date ni photographe. Je reste, une fois encore, étonné qu'un tel programme ait pu bénéficier d'une telle édition. Y avait-il donc un marché suffisant pour porter ce désir de partage d'une telle architecture ? Nous ne pouvons que nous en réjouir. Autre étonnement, le fait que la Google Car soit passée sous le bâtiment pour photographier ce dernier depuis son arrière ! On voit même le véhicule passer sous le tunnel !
Je crois reconnaître au pied du Forum l'un des travaux de Yvette et Bernard Alleaume, les sculpteurs paysagistes qui ont travaillé aussi avec messieurs Andrault et Parat. Mais sans certitude. Il ne semble pas que cet ensemble du Forum par Monsieur Secq ait été publié. En tout cas, je ne trouve rien dans mes revues.
On aura plaisir à retrouver bientôt d'autres œuvres de Jean-Pierre Secq qui compte donc parmi les plus grands brutalistes français.

Presque le même point de vue :





 



 



 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire