lundi 28 octobre 2013

Vaisseaux très spatiaux


Dans un noir et blanc légèrement pastel, une grosse machine architecturale prend la pose.
Nous sommes devant la piscine de Wuppertal, piscine est un mot un peu léger pour parler de complexe aquatique. La photographie magnifie la piscine, et fait bien travailler sa forme dont la lecture est aisée. Les bassins au centre et les gradins du public de chaque côté, gradins qui déterminent depuis l'extérieur la forme de l'ensemble et qui nous rappellent un peu la piscine de Monsieur Filliatre à Longwy.



Nul doute que le grand pan de verre laissant apparaître le plongeoir doit donner beaucoup de lumière à ce volume également ouvert en haut des gradins. On voulait surement être dedans-dehors, garder à la nage son caractère de sport de plein air...
On trouvera facilement le nom de l'architecte : Freidrich Hetzelt. Sur ce site, vous pourrez tout aussi facilement voir quelques belles images de l'intérieur de cette piscine.(Swimmoper).
En France et de loin :



Si le premier plan de cette carte postale nous laisse croire que les passagers de l'Entreprise de Star Trek ont débarqué sur terre pour entamer un chant intergalactique, et que le sous-pull de couleur vive est bien un accessoire indispensable à l'accord vocal, c'est bien ce qui se passe au fond de l'image qui nous intéresse.



On retrouve la très belle soucoupe volante de Saint-Nazaire que nous aimons tant ici. On s'amusera que "les amis de la chanson" dont P. Pauvert fait la direction du chant aient choisi cet objet comme décor à leurs vocalises et on est d'accord avec eux pour jouir de ce bel ensemble.
Cela produit une sorte de choc intrigant, jouant ainsi des images et nos chanteurs semblent bien être descendus du vaisseau spatial pour entamer un chant de Paix universel Klingon avec Monsieur Spock.
Le Palais des Sports de Saint-Nazaire est bien une star que nous devons à Messieurs Vissuzaine, Longuet et Rivière, architectes. On trouvera ici des manières de revoir ce chef-d'œuvre au milieu d'autres vaisseaux intergalactiques.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire