samedi 12 octobre 2013

Le Sauter : frères et architectes

Il y a peu, Fontainebleau a connu la honte par la destruction de sa halle de marché en béton.
Espérons que le métal de celle de Villers-Bocage en Basse-Normandie sera plus solide et plus aimé. Elle le mérite, regardez :



Ce très bel objet dont la parfaite géométrie se pose dans le bourg y semble comme virtuel, tant la photographie en noir et blanc accentue la dureté de ce dessin, la rigueur de ses formes. Sa radicalité constructive semble comme un tapis étrange offrir  une surface immense pour y ranger les marchands et leurs marchandises.



Sans fioriture, sans égard pour son environnement urbain c'est un collage brutal superbe qui voudrait comme une nappe, s'étendre à l'infini des perspectives. Aujourd'hui, les cabinets de communication nous vendraient la Canopée...
La carte postale Lapie ne nous donne ni date ni architecte mais celle des éditions Cap en Bromocolor nous offre le nom des architectes : Léon et Roland Le Sauter.



Sous le treillis métallique, les animaux viennent pour être vendus. La lumière traverse les percées et on devine à peine les pieds en tube métallique qui portent cette surface continue. Au fond de l'image, les bétaillères sont rangées.



Mais le nom de ces deux architectes ne nous est pas inconnu et résonne dans d'autres provinces agricoles. Nous avions évoqué ici une œuvre des Frères Le Sauter à Poitiers mais on découvre rapidement qu'ils sont des architectes quasiment d'une seule ville : Niort !
Il me faudra, à ma prochaine visite familiale dans la ville faire l'effort de regarder un peu plus précisément cet ensemble de constructions réunies dans une ville que j'ai pourtant arpentée bien des fois !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire