dimanche 9 juin 2019

Dionis du Séjour

Il est toujours facile de croire que les architectes cherchent leurs formes dans d'autres objets que l'architecture elle-même. On sait comment d'ailleurs certaines de ces architectures dans le langage commun se trouvent des petits noms : Volcan, pot de yaourt, Tournesol, soucoupe volante etc...
Alors, est-ce que pour cette maquette de la future église Notre-Dame de la Salette à Paris, les architectes Henri Colboc et Jean Dionis du Séjour auraient posé sur la table une râpe à légumes Moulinex ou un presse-agrume Seb ?
Avouez qu'il est aisé de confondre.


Mais si on a bien le droit de s'amuser un peu, on doit tout aussi vite être saisi par la beauté de cette forme bien plus complexe et audacieuse qu'il n'y paraît. On doit aussi être saisi par la photographie très contrastée mais restée anonyme qui sait dramatiser cette maquette, la faisant surgir d'une nuit tombée durement, offrant alors soudain, sur le bâti, toute la lumière franche d'un projecteur quasi-divin.
On notera que cette carte postale de souscription porte bien la mention aidez-nous à construire, vocation donc pécuniaire de cette carte postale, existant sans doute à la fois en amont de sa construction et sans doute aussi un peu en aval, mais que, précisément, le maquettiste de cette architecture, tout comme le photographe de cette image restent tous deux dans l'ombre.
Qu'est devenue cette maquette ?
À quelle moment, poussée ici, rangée au fond de la sacristie, dans un grenier quelconque a-t-elle perdu sa fonction de projection du désir de construire ?
Je ne sais pas.
Ce que je sais c'est que l'église Notre-Dame de la Salette a été construite, que vous pouvez la voir ici ou vous y rendre. C'est dimanche après tout.
https://archipostcard.blogspot.com/2011/06/maismais-quest-ce-que-cest.html
Cela prouve-t-il que des milliers de cartes postales achetées et envoyées ont permis d'obtenir assez d'argent pour la construire ? J'en doute.
Qu'importe !
L'élan de l'appel aux dons aura permis de construire mais aussi de préserver ce moment de l'architecture où quelques morceaux de bois bien taillés, un peu de plâtre et de peinture construisent sur une table ce rêve d'église, cette belle image, cet incroyable document.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire