jeudi 30 mai 2019

Royan jour férié

Dans deux cageots à légumes sont rangées approximativement 1000 cartes postales que je regarde une à une.
C'est jour férié. C'est donc vide-greniers à Pont-de-L'Arche.
Je m'amuse toujours autant à retrouver la plus belle Ville du Monde perdue ici en Normandie.
Voici donc une petite sélection de cartes postales de Royan achetées ce matin.
Rien de rare ou d'exceptionnel mais, que voulez-vous, le bonheur est parfois simple.
D'abord une vue ancienne où le Front de Mer est encore beau, dégagé de toutes les merdes de pergolas et auvents des mauvais restaurateurs à touristes.
Qui aura le courage de nettoyer tout ça ?


On note sur cette édition de l'Europe que le Casino ne semble pas construit et que son terrain est encore en friche.
Un Royan encore tout neuf, la carte postale fut expédiée en 1958.
Autre vue du Front de Mer :


L'éditeur, la maison de la Presse de Royan, tente ici d'allier bord de mer, bateaux et Architecture contemporaine. Notre-Dame tente aussi de se montrer et affirme sa silhouette comme posée sur la ligne de ce Front de Mer. Cette fois le Casino est construit, il se perd un peu dans le paysage urbain. L'image est curieusement striée de lignes floues qui ne sont que des cordages d'un bateau au premier plan. La carte fut expédiée en 1965 mais me semble bien plus vieille...
Et la belle géante :


Cette belle édition Lumicap nous montre Notre-Dame de Royan dans toute sa splendeur. L'éditeur nomme bien Guillaume Gillet comme architecte au dos de sa carte postale. Bien entendu, pour moi, l'une des plus belles églises de tous les temps.
Un peu de hauteur grâce à cette édition As pour Artaud :


Le mérite de ce genre de cartes c'est de nous montrer le plan d'urbanisme en plus du beau marché qui n'est attribué comme architecte qu'à Monsieur Ursault !
C'est le quartier dont je rêve à Royan. Si vous avez un plan pour y vivre, je suis preneur. C'est aussi, en bas à droite, le quartier où ma mère est née avant guerre comme on dit.
Une carte en multi-vues :


Ah les joies du graphisme des années 60 !
La mer, la plage et... l'Architecture contemporaine réunies en une seule carte postale par les éditions Combier ! Comme c'est judicieux de nous donner à voir ensemble toutes ces merveilles ! Et surtout notre beau Casino détruit mais qui sera reconstruit bientôt à l'identique si on en croit la rumeur croissante et le soutien financier de LVMH. 2024 ?
La carte fut expédiée en 1965.
Et encore une beauté simple :





































Trois étages pour nous faire vivre les joies du balnéaire à Royan !
Le bonheur c'est simple. Alors, en cet après-midi pluvieux en Normandie, si vous vous baignez aujourd'hui, ayez une petite pensée lointaine pour un exilé du cœur.
Bien à vous.
Bons baisers de Royan.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire