lundi 6 mai 2019

Avec des planches, du courage et du génie


La sidération passée, nous pourrions vous laisser avec l'image.
Que pourrions-nous bien ajouter à ce cliché de la chapelle de Ronchamp en construction ?
D'abord l'étonnement à voir ce moment et surtout à le voir ainsi édité. On notera que le photographe resté anonyme attend un moment bien avancé du chantier, permettant de bien lire déjà la forme générale de la chapelle. Il ne lui manque plus grand chose en fait.
On est au moment du décoffrage de la coque du toit. Les planches gisent sur le sol et les murs sont encore en pierres apparentes.
C'est très émouvant comme moment. On peut d'ailleurs trouver aussi que l'appareillage des pierres avait une certaine allure et que son contraste avec le toit en béton brut avait déjà une grande force.
Mais qui est venu, à ce moment-là, immortaliser ce chantier ? Et, surtout qui a pu bien penser que cela intéresserait une clientèle d'acheteurs venus en pèlerinage ?
Ici, sur ce blog, nous aurons vite fait de penser à Charles Bueb, bien évidemment.
La carte postale ne mentionne ni nom de photographe ni nom d'éditeur d'ailleurs.
Étrange. Il ne s'agit pourtant pas d'une carte-photo. Alors ?
Autre étonnement la carte fut expédiée bien tardivement puisqu'elle est oblitérée en 1990 !
Si on compare l'état du chantier sur cette carte postale et celui photographié par Charles Bueb on est dans l'obligation d'y voir un rapprochement. Je compare les dos des cartes postales de Charles Bueb et celle-ci et, patatras, ça ne tient plus...
Mystère...
Sur le toit, on devine deux silhouettes en promenade, des chanceux arpentant la coquille de crabe. On voit aussi un arbuste souvent posé là par les ouvriers des chantiers pour que tout se passe bien. Un grigri de maçon. Pour le reste, le chantier est vide, les herbes sont folles.

Il y a fort à parier que nous sommes en 1954, autour de la visite du chantier par Le Corbusier. Peut-être même un peu après si on en croit l'avancement du mur du campanile sous bâche sur la carte postale alors qu'il est nu sur la photographie de Charles Bueb.
Espérons que les cartes postales de Ronchamp continuent de nous servir d'aussi beaux documents.

Pour revoir Ronchamp :
https://archipostalecarte.blogspot.com/search?q=ronchamp+
Pour revoir Charles Bueb :
https://archipostalecarte.blogspot.com/2015/04/charles-bueb-publie-ronchamp-revele-le.html












































Aucun commentaire:

Publier un commentaire