mardi 28 mars 2017

Révérence ou référence ?

Il fut aisé de s'amuser et même peut-être de se moquer un peu.



Sur une carte postale philatélique construite spécialement pour mettre en relation le lieu, le moment et l'image, on trouve la chapelle Saint-Jean de Carrière-sur-Seine dessinée par l'architecte Charpentier et, sur le timbre, la Chapelle de Ronchamp de Le Corbusier. La carte est une édition de l'Amicale Philatélique de Houilles et le timbre est bien, lui, de la Poste... On remarquera donc aussi que l'oblitération reprend un dessin de la Chapelle Saint-Jean.
En fait, pour obtenir un vrai entier philatélique ne manque que le timbre représentant la Chapelle de Carrière-sur-Seine
S'agit-il d'une tentative heureuse de rapprochement formel de la part d'un collectionneur avisé des constructions de Vatican 2 ou d'un déçu n'ayant pas trouvé le timbre de sa chapelle ?
Il est vrai que depuis cette photographie, on peut trouver le rapprochement assez clair notamment dans la bichromie de l'image et quelques courbes approximativement identiques. Pourtant les deux constructions sont réellement différentes tant dans leur ambition d'avant-garde que dans leur programme. Ce qui est certain c'est que le 1er février 1969, le timbre sur Ronchamp est déjà retiré de la vente depuis le 27 février 1968 ! Il existe d'ailleurs deux valeurs faciales, une à quarante centimes et l'autre à un franc et vingt cinq centimes... Le collectionneur a donc cherché dans la production de timbres un modèle pouvant jouer avec l'oblitération de cette exposition philatélique à Houilles ! Ce plaisir nous permet donc de faire travailler ensemble deux constructions d'églises modernes dont l'une a bien regardé l'autre. Ronchamp semble voler au-dessus du ciel de Carrière sur Seine comme un rêve à atteindre. La chapelle est toujours debout. Je n'ai pu trouver aucune image de son intérieur ni trouver des informations sur cet architecte, Monsieur Charpentier, qui, avouons-le, pour la construction d'une église possède un patronyme parfait...
Aucune information non plus sur le photographe de cette carte postale dont l'impression est plus que travaillée et nettoyée.
On aura donc plaisir, une autre fois, à revenir voir cette chapelle.
Peut-être trouverons-nous un jour une carte postale de Ronchamp oblitérée avec le timbre d'une autre église !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire