jeudi 7 mai 2020

coin coin coin Monsieur le Conservateur coin coin coin







La Cité de l'Architecture et du Patrimoine me demande gentiment de leur proposer une sélection de mes cartes postales sur la piscine Tournesol de Monsieur Schœller afin de rendre hommage à cet architecte disparu il y a peu. Merci de cette confiance.

C'est avec plaisir que je me plie à cette demande et que je scanne mes images qui sont
donc maintenant diffusées sur le site de la Cité.

https://www.citedelarchitecture.fr/fr/CiteDeLArchiChezVous/la-piscine-tournesol-de-bernard-schoeller

Mais voilà, il y a un problème et pas des moindres. Je vous explique. Les cartes postales sont associées à une vidéo où l'on voit Monsieur Antoine Lebas, conservateur du Patrimoine à l'inventaire général de la Région Ile-de-France expliquer la genèse du travail de Schœller et des autres productions du concours Mille Piscines.
Mon sang ne fait qu'un tour devant la quantité d'imprécisions et même d'erreurs affirmées par Monsieur Lebas. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il ne maîtrise pas ce sujet, sujet pourtant rebattu dans la littérature de l'histoire de l'Architecture des Trente Glorieuses.
 Il ose même affirmer que le modèle de piscine Caneton n'a pas donné lieu à des productions.
......
Pardon Monsieur le Conservateur du Patrimoine à l'inventaire général de la Région Ile-de-France ?
Pardon....
Euh....
Comment dire ?
Faudrait voir à travailler vos conférences.
Mais de la même manière que j'aime apprendre, j'aime aussi informer les personnalités ayant des responsabilités comme les vôtres, alors je vous conseille de lire un peu, d'aller voir, de faire des recherches avant de balancer de telles bêtises.
Et par exemple, vous pourriez lire les Années Zup, Architectures du Sport, vous pourriez venir voir sur mon blog... Et vous pourriez aller à Ville d'Avray...
Mais comment est-ce possible dans une telle institution, avec un tel titre d'être un intervenant aussi peu précis ? Mais pourquoi donc ? Pourquoi passer à côté de cette occasion de justement remettre correctement Monsieur Schœller et son travail dans un vrai paysage de la production de l'époque, de bien montrer en quoi son modèle s'oppose à celui des autres, nous expliquer les raisons architecturales qui ont fait le succès de l'une ou l'autre des productions ? Pourquoi ? Pourquoi ?
Surtout qu'il y a eu des piscines Caneton construites chez vous, Monsieur Lebas, en... Ile-de-France !
Ça fait peur un peu non ? ÇA PIQUE UN PEU....au vu de vos responsabilités de conservateur du Patrimoine...
Comme je ne désire pas que mes cartes, que mon souhait de mettre en avant cette architecture du XXème siècle soient associés à aussi peu de précisions, je suis obligé ici de m'étonner qu'une telle institution laisse passer de telles imprécisions. On avait déjà eu la chance d'entendre Monsieur Rambert en dire lors de l'hommage à Claude Parent. Il faut croire que lors des hommages aux architectes décédés, la Cité de l'Architecture et du Patrimoine ne sache pas bien à qui donner la parole.
https://archipostalecarte.blogspot.com/2016/06/hommage-claude-parent.html

Monsieur Antoine Lebas, conservateur du Patrimoine à l'inventaire général de la Région Ile-de-France, c'est pour vous, c'est cadeau. Prenez votre maillot de bain et venez me rejoindre dans l'une des nombreuses piscines Caneton de France.... Et en Ile-de-France...

Bonne lecture :

https://archipostalecarte.blogspot.com/2017/09/piscine-couleurs-primaires.html

https://archipostalecarte.blogspot.com/2020/01/a-vaillant-cur-rien-dimpossible.html

https://archipostalecarte.blogspot.com/2018/10/overdose-de-chlore.html

https://archipostcard.blogspot.com/2011/08/caneton-versus-tournesol.html


Aucun commentaire:

Publier un commentaire