samedi 29 juillet 2017

Kangourou ? Le siège, pas le slip

Ah ! Ce plaisir joyeux et innocent de toujours pouvoir nommer les choses et les images !
Ah ! Cette joie intense de se voir reconnaître, de sentir la mémoire vous chatouiller là où il faut et tranquillement vous diriger vers des carrefours d'images ou des concordances de formes !
C'est ce qui m'est arrivé à Bruxelles dans le superbe (et un peu vide) Plasticarium qui nous montre la très belle et incroyable collection de design en plastique de Philippe Decelle.
Alors que j'arpentais les allées retrouvant ici des objets de la collection de mon frère Christophe ou des icônes du Design désirées, je tombai en arrêt devant un siège de plastique dont j'apprenais le nom et l'auteur : le Kangourou par Ernst Moeckl.
En regardant la chaise, je me souvenais parfaitement que chez moi dormait une carte postale montrant celle-ci dans un environnement de bar ou de colonies de vacances. Le souvenir était à la fois confus pour l'environnement et étrangement précis pour le siège. Sans doute que, mise de côté dans la boîte spéciale Design de ma collection depuis longtemps, attendant son identification, la carte postale avait marqué mon esprit, essentiellement, cette fois, non pas pour l'architecture mais pour le design assez humoristique de ses sièges.
La voici :

Comme pour l'architecture, j'avoue toujours aimer voir les objets dans leur usage, dans leur monde. Ici des jeunes souriants dans le "Milchbar" font semblant de ne pas savoir qu'ils posent... Que la jeunesse allemande est belle quand elle est assise sur du plastique moulé !




















































































Nous sommes dans un lieu de repos et de villégiature pour la FDGB, syndicat des salariés de la République Démocratique Allemande donc, nous sommes encore en Allemagne de l'Est.
Comment les responsables de cette Allemagne décidèrent du choix audacieux et moderne de ce type de siège ? Ernst Moeckl exerçait-il en Allemagne de l'Est ?
Je trouve peu d'informations sur ce designer, voyez ici :
https://collection.cooperhewitt.org/people/420555755/
On ne peut tout de même pas oublier de dire que ce siège doit sans doute beaucoup au zig-zag de Rietveld, dans une version mêlant le Pop du plastique et quelque chose d'une morphologie organique presque Art Nouveau.
Il est aisé de comprendre pourquoi il se nomme Kangourou. Pour certains objets, l'animal offre sa poche ventrale, pour d'autres ses pieds solides et bondissants. Il doit être amusant en s'habillant de l'un, de s'asseoir sur l'autre.
Messieurs, à vos clichés !

Pour des préoccupations textiles :


Pour visiter le Plasticarium :
http://www.adamuseum.be/home-museum-fr.html


Aucun commentaire:

Publier un commentaire