vendredi 14 juillet 2017

Bulles ! Pluie ! Pluie ! Pluie !


Il pleut des Bulles six coques sur cette carte postale Théojac mais il semble qu'il pleuve aussi sur les Bulles six coques si on en croit le correspondant qui envoie des nouvelles depuis Gripp et son village de Vacances !


















Le 27 décembre 1968, il fait donc un temps de chien sur nos belles architectures. On notera que sur le cliché de cette carte postale signé Doux pour Photo Pyrénéa comme d'habitude le ciel est bleu et le soleil doit être au zénith si on en croit l'ombre bien posée sous les Bulles. On aime les voir ensemble, associées en grappe, un peu comme ça, l'air d'avoir été saupoudrées sur le terrain, parfois en densité à droite, tantôt plus écartées à gauche. Les couleurs aussi, un peu au hasard, on remarque que les coques des bulles vertes présentent déjà deux variations, l'une d'elles étant d'un mat étrange. Que faut-il en conclure ? Usure prématurée ?
Nous allons prendre plaisir à les regarder l'une après l'autre. Mais avant, on note que la prise de vue donne la chance au cadrage de placer les Bulles dans le paysage, montrant la nature autour, pour bien signifier la surprise de leur apparition, le jeu aussi avec le reste du village.
On notera aussi que les minuscules témoins depuis ce point de vue savent pourtant qu'ils sont photographiés et même posent pour le photographe. On imagine facilement l'arrivée sur place de ce photographe, les discussions et la joie pour eux de figurer immortalisés sur une carte postale qui sera diffusée par le Village de Vacances si on en croit le beau tampon bleu.
Pour ceux qui seraient curieux de visiter l'intérieur de l'une de ces Bulles six coques, je vous conseille le reportage publié par le Réseau National des Micro et Mobiles Architectures :
https://renamimoa.jimdo.com/chantiers/






Aucun commentaire:

Publier un commentaire