dimanche 11 août 2019

Au petit matin

Ce matin ne nous a pas déçu.
Ce vide-grenier de Criquebeuf a tenu mieux ses promesses que le dernier, bien moins riche.
J'ai ramassé 49 cartes postales que je ne vous montrerai pas toutes car certaines n'appartiennent pas au domaine de ce blog. Mission en Nouvelle Calédonie ou ruines de la Première Guerre Mondiale ont peu à voir avec notre domaine mais sont tout de même bien surprenantes.
Je vous propose une toute petite sélection, comme ça, au hasard des achats sans grande cohérence donc mais cela donne l'occasion de voir comment c'est bien le collectionneur qui établit ses domaines et sa ligne de conduite.
Alors ? On regarde ?


En 1966, Nelly écrit à un camarade anonyme. Elle choisit les plus beaux bâtiments de l'Agglomération rouennaise, les immeubles Champagne et Bourgogne de Sotteville-lès-Rouen. Elle choisit une carte postale des éditions Estel qui nous informe bien pour ce qui est des architectes.
Au verso figurent donc le grand Marcel Lods comme architecte en chef des bâtiments civils et palais nationaux, Monsieur Alexandre, architecte à Rouen, Monsieur Busse, architecte à Paris et enfin Monsieur Yvelin, architecte à Sotteville-lès-Rouen ! Ouf !
Sur ce blog nous aimons beaucoup Marcel Lods pourtant si mal considéré dans l'une des régions où il a pourtant fait beaucoup de choses extraordinaires aujourd'hui passées sous les pelleteuses de la honte (Hauts de Rouen) ou de la défiguration (Elbeuf)...
Partons pour Goussainville :


Voilà encore un bel exemple qui prouve que les éditeurs de cartes postales ont fait un vrai travail d'inventaire et de documentation ! Nous sommes dans le Centre Commercial des "Grandes Bornes" dans un espace qui est très représentatif de ce type de lieu. Une petite galerie marchande couverte aux abords d'immeubles. Les gros rochers posés dans un esprit que l'on dira  japonisant (oui... je sais...) font la joie des enfants. Ces rochers ? D'où viennent-ils ? Comment furent-ils disposés ? On note qu'à l'époque on laisse des nourrissons seuls dans leur poussette à l'extérieur des boutiques !
Tout se veut moderne, pratique, ouvert et bien entendu sans voiture.
L'éditeur de ce beau document est Combier qui nomme l'architecte, Monsieur Lechauguette. La carte postale fut expédiée en 1971.
Comme nous sommes dimanche, jour du seigneur :


Alors ? Savez-vous où vous êtes ?
Difficile non ?
Il s'agit de l'église de Kaleva, (Kalevan Kirkko) et nous sommes donc en Finlande ! Rare que nous évoquions ce pays sur ce blog ! La carte postale nous montre un bâtiment qui, sans son minuscule et sculptural campanile pourrait passer pour bien autre chose qu'une église !
Ce qui retient l'attention c'est l'impression que le bâtiment est très fermé sur l'extérieur, très tassé. On trouve facilement plein de documentations sur cette superbe église sur l'internet.
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_de_Kaleva
L'éditeur et photographe Juhani Reikkola ne nous donne pas d'information supplémentaire...
Il s'agit pourtant d'une construction spectaculaire !
Pour finir avec les cartes de ce matin :





































Ce beau Christ en croix nous vient d'un lieu bien normand que nous aimons bien sur ce blog, l'église de Foucarmont dessinée par l'architecte Zavaroni en 1964. Le Grand Prix de Rome a choisi M. Hesse pour décorer son église et réaliser ce Christ de l'autel. La photographie de cette carte postale est Jean Hames qui a donc publié sa carte postale avec une faute sur le nom de l'architecte lui ajoutant un N de trop.
Allez revoir l'église ici :
http://archipostcard.blogspot.com/2010/04/une-eglise-moderne-foucarmont.html

Mais comme il arrive aussi que la chasse aux cartes postales nous permette de trouver d'autre choses, je vous montre les trois belles chaises pliantes Plia de Giancarlo Piretti chinées ce même matin pour moins cher que le prix de mes 49 cartes postales... Tout arrive à qui se lève tôt...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire