mardi 6 octobre 2020

Faites-vous balader au Mans

Je reçois, je diffuse :

Parfois, il faut le dire, on a honte.

Alors que j'apprends* que le CAUE de la Sarthe ferait au Mans une promenade autour des constructions du Vingtième siècle, les travaux sur l'hôtel des téléphones du Mans sont terminés. Le projet que David avait dénoncé est donc maintenant construit. Oh nous ne pensions pas une seule seconde qu'une telle épouvante aurait pu sous notre seule énergie être stoppée. Non, nous ne sommes pas à ce point certains de nous ni de la portée de nos actions. Mais bon, tout de même, de voir ce ratage dans le réel, le voir comme disent les enfants pour de vrai laisse toujours dubitatif sur notre monde. Comment autant de laideur peut ainsi être inventée ?

Aucune audace, aucun respect, une sorte de machin hausmannien de merde comme prévu. Je vous laisse juge. On imagine les discussions du bureau d'études, de comment d'abord il aura fallu trouver un emballage communicationnel rassurant pour vendre aux investisseurs le programme puis ensuite inventer une forme faussement tranquille pour que le socle historique disparaisse, éteint par ce bubon sur le toit. On admire comment les ouvertures furent réduites. Réduire des ouvertures c'est toujours mauvais signe... 

Comment on en arrive là au Mans ? Comment ce quartier Courboulay a-t-il pu voir son auvent de Prouvé disparaître, sa barre Le Couteur totalement défigurée et son mobilier de Prouvé et Perriand sauvé de justesse par des particuliers, son Hôtel des Téléphones maintenant massacré...? Qui n'a pas fait le travail de respect nécessaire ? Qui n'a pas protégé et éduqué ? À qui incombe cette "mission" de regard sur le Patrimoine Architectural Moderne au Mans  ? Qui a donc laissé le bâtiment administratif tomber ainsi que son superbe auvent de béton ? Ouf... L'architecture des bunkers nazis, elle, est sauvée. On s'en réjouit. Au Mans, n'est pas Patrimoine qui veut.

Laisseront-ils, au Mans, les immeubles de Vago ou celui de Ginsberg être bientôt défigurés ? Savent-ils qu'un pont Hennebique traverse la Sarthe ? Et Saint-Liboire, magnifique pépite d'art Sacré va-t-elle à son tour tomber ? 

En ces journées Nationales de l'Architecture au Mans, on est heureux qu'une "promenade" permette ainsi de rendre hommage à l'inaction, à la défiguration, à la destruction. Il y aura des regrets. Des "vous voyez on peut réhabiliter le bâti moderne ! Vous voyez on peut le mettre au goût et aux normes du jour !" . Et aussi des déclarations d'impuissance et des regrets. Ce sentiment d'avoir bien fait... Inscrivez-vous donc rapidement, allez voir les dégâts. En un mot :

Faites-vous balader... ce samedi 17 octobre.

Walid Riplet

carte postale éditions La Cigogne expédiée en 1962




pour lire ou relire d'autres articles sur les catastrophes du Mans :

https://archipostalecarte.blogspot.com/2020/03/sylvain-bonniol-etre-aller-voir-j-1.html

http://archipostcard.blogspot.com/2010/09/marin-kasimir-paradoxalement.html 
https://archipostalecarte.blogspot.com/2017/03/charlotte-perriand-au-mans.html 
https://archipostalecarte.blogspot.com/2016/02/obliques-autour-de-claude-parent.html
https://archipostalecarte.blogspot.com/2018/07/le-mans-est-open-lhorreur-architecturale.html
https://archipostalecarte.blogspot.com/2019/04/un-anneau-pour-les-reunir-tous.html
https://archipostalecarte.blogspot.com/2016/09/le-mans-modeste.html
https://archipostalecarte.blogspot.com/2019/01/un-pont-hennebique-au-mans.html
https://archipostalecarte.blogspot.com/2019/04/jean-ginsberg-le-mans-monaco.html
https://archipostalecarte.blogspot.com/2019/11/on-va-pas-semmerder-avec-ca.html
etc.......

Un blog, un autre, important :

http://lesvuesdumansquimanquent.blogspot.com/ 

* merci Antoine pour l'info.

 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire