jeudi 18 avril 2019

Une mouette aux ailes de béton

Nous avons bien chanté sur ce blog notre amour pour Saint-Jean-de-Monts et pour la grande qualité de son architecture.
David a participé aussi à cela :

https://www.lemonde.fr/m-styles/article/2018/07/31/en-vendee-l-arc-en-ciel-destructure-de-saint-jean-de-monts_5337911_4497319.html

Nous allons donc continuer avec une carte postale qui, une fois encore, est bien le point de démarrage d'une découverte étonnante :



Mais qu'est-ce que c'est que ce machin superbe ?
Comment se fait-il que nous ne l'ayons jamais vu avant ?
La carte postale des éditions Jehly nous montre la Mouette, salle de réunions de la Caisse de Secours du S. N. A. C . I  dont nous ne savons rien... Anciens combattants et invalides ?
Ce que nous savons c'est que la carte postale fut expédiée en 1974.
Regardons ce bâtiment qui se veut spectaculaire. On note que le photographe, un peu en contre-bas, cadre bien entendu les deux ailes se déployant de chaque côté justifiant de fait le nom donné à cette salle de réunion. On devine un toit en double courbure bien typé avec sur le devant de l'image l'un des piliers de tension. Si on regarde sur Google Earth on retrouve bien le dessin de ce toit qui prend sa force sur trois point pour former un hexagone. La photographie de la carte postale nous permet aussi de voir comment l'architecte a posé la salle sur un socle, la surélevant, sans doute pour offrir une vue sur le paysage alentour. D'ailleurs tout ce travail structurel est là pour ça, ouvrir la salle de réunions le plus possible avec des baies géantes permettant bien de jouir de ce paysage maritime. Cette forme de toit et de structure est bien connue, à des échelles différentes dans cette période que l'on imagine un peu plus tôt que 1974 (Palais des sports de Grenoble). Nous aimons beaucoup le travail des huisseries sur ces grandes baies mais aussi les magnifiques porte-à-faux des pointes élancées dans le vide. Pourquoi certaines ouvertures sont-elles occultées de gris ? Compliqué d'en dire plus, à part, sans doute, un choix de couleurs peu judicieux mais peut-être mal servies par la couleur photographique. Nous n'avons pas trouvé le nom du ou des architectes mais ce genre de construction est très technique et réclame aussi des connaissances structurelles.
































Bien entendu, nous aimerions croire que Monsieur Marty ayant réalisé de belles choses à Saint-Jean-de-Monts puisse être aussi celui ayant dessiné cette Mouette de béton.
Le bâtiment est toujours visible sur Google Earth. c'est heureux. Espérons qu'il dure encore et encore et que sous les ailes de la Mouette, les yeux perdus dans le paysage, les vacanciers profitent encore longtemps de cette belle architecture typique de l'écriture de cette époque.
Remercions une fois encore les éditeurs de cartes postales de nous signaler, 45 après, l'existence d'une telle construction.
Walid Riplet, Jean-Jean Lestrade.



quelques rappels sur Saint-Jean-de-Monts :
https://archipostalecarte.blogspot.com/2013/03/la-jetee-sans-chris-marker.html
http://archipostalecarte.blogspot.com/2013/06/brutalisme-la-plage.html
http://archipostcard.blogspot.com/2012/02/jean-marty-dans-le-sable.html
http://archipostcard.blogspot.com/2008/12/vvf-dure.html
https://archipostalecarte.blogspot.com/2015/05/stereoscopie-de-hasard-architecture.html

Aucun commentaire:

Publier un commentaire