lundi 7 juillet 2014

Sidonie a plus d'un amant...



Sidonie avait hésité un peu puis avait cédé sur le conseil de Momo. Elle prit donc la pose devant le photographe des éditions de France qui lui demanda, photographie à l'appui, de poser comme la petite sirène de Copenhague. Mais, pour tout dire, le rocher lui faisait mal aux fesses et le soleil l'éblouissait un rien. Elle essayait de regarder le photographe mais elle voyait surtout Momo et sentait que quelque chose dans son insistance à cette image la troublait.
Elle avait été en même temps flattée par cette demande mais comme malheureuse de n'avoir pas toute seule su décider.



Momo, lui, posait un tas de questions au photographe. Il voulait savoir quand il pourrait voir les cartes postales, comment il avait appris son métier, pourquoi il avait choisi Sidonie et ce point de vue. Mais le photographe était à son affaire et répondait toujours un peu vite, de côté, sans précision.
Il finit par donner une carte à Sidonie pour qu'elle vienne chercher des copies au studio de Marseille. Mais c'était loin et Sidonie ne voyait pas comment elle ferait pour aller là-bas sans automobile.......



.........Sur le marché, Yasmina choisissait un panier avec Hortense. Elle le voulait avec un fond bien plat et large pour pouvoir y poser les fruits sans qu'ils s'écrasent et pas trop lourd pour que Hortense puisse le porter. Les commerçants les connaissaient bien maintenant que les deux femmes habitaient là à l'année et on leur faisait toujours un sourire pour leur faire comprendre que le prix des touristes n'était pas le leur. Yasmina avait même retrouvé là, vendant tout un attirail de plastique, Roger, qu'elle connaissait à Casa et qui tentait sa chance l'été sur les plages françaises. Yasmina demandait des nouvelles de tout le monde et Roger avait des nouvelles de tout le monde... Et, à son tour, il demandait des nouvelles de toute la famillle "pour pouvoir en donner au retour à Casa !"
Les deux femmes s'entendaient à merveille et la simplicité de leur rapport touchait tout le monde. Le dimanche, elles s'offraient même après le marché, un petit blanc-cassis toujours à la même place que le cafetier leur réservait. Yasmina lisait les articles de Paris-Match à Hortense, surtout ceux avec Brigitte Bardot que Hortense aimait tant pour sa liberté de femme et sa beauté. Puis, on rentrait à la maison et on préparait le repas pour toute la famille quand ils étaient là en été, ou bien, si elles n'étaient que toutes les deux, elles faisaient une bonne salade pour aller rapidement à la plage et vivre avec le monde......


....................
"Mais si, je te dis, il n'y a aucun problème, Gilles va nous emmener."
"T'es sûr ? Et c'est pas trop dangereux ça le bateau à voile ?"
"Pas avec Gilles ! Et son copain, Hans c'est un vrai marin, tu sais, c'est son métier."
Sidonie n'eut pas le temps de répondre que Momo depuis le quai appelait déjà Gilles qui ne répondit pas. Mais Hans apparut et reconnut Momo qu'il voyait maintenant régulièrement.
"à Marseille, tu pourrais nous conduire à Marseille ?"
"Oui. Mais difficile, pas aujourd'hui. Toi pressé ? Urgent ?"
"Non Hans, mais c'est pour Sidonie, elle veut récupérer les images, tu comprends ?"
" Nein, arh non... demander à Gilles. Moi, préparer bateau pour demain."
"Demain...."
Gilles reprit à son tour, il venait d'arriver.
"Demain ? Quoi demain ?"
Et Momo dans une tirade sans fin mêlant excitation de la proposition et tentative d'attendrissement de son frère lui raconta l'histoire du photographe.
"Et tu laisses un type photographier ta copine comme ça toi ? non mais Momo... ça va pas !"
"Ba quoi ? C'est pas des photos salaces c'est des cartes postales !"
"Et à Marseille que crois-tu qu'ils vont lui proposer à Sidonie ? De faire la une de Tricot-Magazine ?"
"Oh toi, t'as toujours de ces idées... Mais quoi alors tu peux nous emmener ou pas ?"
"Oui mais faut faire des courses et prévenir tout le monde."
"T'es pas fou toi ! Dire à papa que je vais avec Sidonie plusieurs jours en mer pour aller chercher des photos... t'imagines ça !"
"Tu vois bien que ça te gêne un peu. On dira qu'on va voir Corbu et que Sidonie va voir sa vieille tante !"
"Sa vieille tante.... Gilles..."
Et les deux garçons se mirent à éclater de rire ! Et Sidonie et Hans les regardaient tous les deux sans comprendre ce qui les amusait tant.
"Ok mais c'est toi Momo qui va raconter ça, moi j'en ai déjà assez fait avec Papa pour pas en plus lui raconter des craques."
Momo était déjà parti laissant dans son empressement Sidonie sur place avec les deux garçons. Hans commença en rangeant le bateau à chantonner. Il reprit tout doucement entre ses dents en prononçant mal le français l'air de la chanson de Brigitte Bardot :
"Sidonie élaplou dinnaman."






Aucun commentaire:

Publier un commentaire