vendredi 13 septembre 2013

Royan rare, Royan connu, Royan traversé

Mais dites-moi, il y a bien longtemps maintenant que je vous ai parlé de Royan ?
Il faut dire que je prépare quelque chose qui vient un peu prendre le dessus sur le travail fait ici. Il est temps de reparler de la plus belle ville du Monde grâce à des cartes postales offertes par Claude et par des arrivages divers. Merci Claude.
Soyons fous, on va commencer par une vraie rareté :



Cette carte postale Combier nous montre l'Hôtel Beau Rivage que nous avons déjà découvert par une autre carte postale ici. Mais cette superbe carte postale nous permet de bien juger la qualité de dessin de sa façade et de son jeu graphique que l'on doit aux garde-corps des balcons qui ont la particularité étonnante dans la partie basse d'être débordants sur l'étage inférieur offrant ainsi un brise-soleil ! Mais cela produit sans aucun doute surtout une façade graphique riche et si typée de l'époque. On le devine mal sur ce cliché en noir et blanc mais le pan de mur intérieur à chacune des alcôves était peint d'une couleur vive : rouge je crois. Ayant dormi dans cet hôtel il y a peu, je me permets de vous le conseiller pour vos séjours dans la plus belle ville du Monde.



Depuis le ciel :



Toujours chez Combier éditeur, cette carte postale semble hésiter entre photographier la galerie Botton ou photographier la ville vers la tache verte ! Pas toujours facile en effet de concilier la plage et la ville dans le même cliché.
Mais c'est réjouissant de voir ainsi se dérouler la Grande Conche le long de la mer mais aussi, ici c'est bien visible, le long de la forêt ! On admire aussi le très beau dessin de la galerie Botton que l'on retrouvera bientôt à son identique.
Descendons :



Imaginons le photographe de cette carte postale Yvon avec tout son corps penché par dessus le parapet du portique pour faire ce cliché ! Regardez comme nous débordons dans le vide pour pouvoir saisir la courbe du Front de Mer !
On devine à peine le Casino mais nous pouvons observer comment ce Front de Mer était bien plus beau  sans les honteux agrandissements et débordements des commerçants sur cet espace qui aurait dû rester public ! Même si, sur cette carte postale, on commence à sentir la pression des terrasses... Dégageons vite tout cela ! Un peu de dignité patrimoniale !
Un espace particulier :



À force de vivre dans la plus belle ville du Monde et d'en voir des images, on oublie les particularités d'espaces de cette dernière. Or cette carte postale La Cigogne, nous montre bien comment les architectes et les urbanistes avaient pensé des espaces de ville dont la qualification était difficile. Sommes-nous déjà à la plage ? Sommes-nous sur un trottoir ? Sommes-nous sur une place publique ? Sommes-nous sur une avenue ?
Tout cela à la fois ! Et c'est bien la belle qualité de la pensée de cette ville, de son invention. Et si on regarde les promeneurs on trouvera tous types d'utilisations !
Une petite fille joue avec un petit tricycle comme sur les plages du Nord. Un petit garçon revient du bain avec sa serviette sur la tête ! Un Couple bien chic fait du shopping !
C'est ça Royan ! C'est ce génie subtil d'un plan jouant entre balnéaire et ville à vivre, entre proximité de la mer et confort moderne.
Toujours j'aimerai à Royan, au sortir du marché, tomber sur une femme chic ayant fait l'achat de sa dernière paire de chaussures accompagnée de l'adolescent en maillot de bain encore mouillé par la leçon de surf dont les pieds nus laisseront une trace que le soleil bien trop chaud parfois fera évaporer le temps d'une réprimande pour un retard au rendez-vous...
Vive Royan !
J'arrive !








Aucun commentaire:

Publier un commentaire