mercredi 18 septembre 2013

Ivry par Jean, Renée et Laurent



Décidément !
Ivry-sur-Seine est dans l'actualité pour le meilleur et peut-être pour le pire...
Grâce à Laurent Patart, je vous ai déjà montré hier, le beau travail de Ianna Andréadis sur cette ville mais voici que Laurent m'expédie également un autre dépliant tout à fait différent mais qui reprend bien les mêmes codes éditoriaux !















Mais cette fois, c'est une sorte de pendant historique au travail de Ianna Andréadis puisque les clichés sont ceux de Jean Herrmann qui a travaillé directement pour la ville d'Ivry-sur-Seine et a produit un fonds d'archives exceptionnel. Le dépliant propose donc un tout petit extrait de cette richesse et démontre bien comment une ville pouvait alors se représenter sa propre modernité dans cette période des Trente Glorieuses.
Photographiée en noir et blanc, la ville ici est plus tournée vers ses habitants, nous montrant en alternance progrès et aménagements urbains et les événements de la ville. Il y a même Youri Gagarine en visite à Ivry, à la piscine, ce qui produit un bien étrange et séduisant... cliché pour qui sait regarder.
On retrouve également quelque chose de cette photographie humaniste à la Doisneau ou encore, mais c'est sans doute le décor qui l'accentue, une atmosphère comme celle de Henri Salesse au M.R.U. analysé par Didier Mouchel.
Alors, même si ce dépliant n'interroge pas finalement la question de la photographie et de la ville face à un parti-pris éditorial et agit bien plus simplement comme une collection de clichés attachants, il n'en demeure pas moins une représentation de la ville, sans doute un rien nostalgique puisque la ville va jusqu'à l'édition d'un fac-similé d'une carte postale des éditions Raymon que nous connaissons bien ici.



On notera tout de même le "complément d'informations" apporté lors de cette ré-édition et qui nous donne au verso : " Conçue par les architectes ivryens Henri et Robert Chevalier, cette cité HLM d'un millier d'appartements est construite de 1959 à 1963, dans un contexte de crise aigüe du logement."
Le rappel à la crise du logement est souvent aujourd'hui l'argumentaire avancé pour excuser ce qui semble pour beaucoup une indigence architecturale... Pour ma part, je ne m'y retrouve pas !
Mais voici que Laurent Patart, en plus d'être un très sympathique donateur, est aussi un photographe qui aime Ivry-sur Seine et qui nous en offre une vision blanche de neige.
On y retrouve évidemment nos belles constructions de Jean Renaudie et Renée Gailhoustet vues de haut et notamment depuis la Tour Raspail ! Magnifiques points de vue, superbes montages ! Comme tout cela nous donne envie de revenir voir Ivry ! Merci Laurent !
Il se trouve que dans le même temps, celui du plaisir à voir cette si belle architecture, je reçois une alerte concernant ce quartier Jeanne Hachette dont "une restructuration" serait envisagée... Cette alerte est composée d'un site internet permettant de bien connaître et de comprendre les enjeux architecturaux, sociaux, urbains et... excusez-nous mais humanistes de ce travail de l'un des plus fondamentaux architectes du logement social : Jean Renaudie.
Lire l'interview de l'architecte sur ce site c'est comprendre comment une personnalité loin des dogmes, loin des esthétiques tape-à-l'œil, loin des préoccupations politiciennes mais totalement investi dans son rôle et donc dans sa responsabilité (c'est ça la politique de l'Architecture !) a su construire une œuvre puissante, belle et surtout parfaitement pensée pour ceux qui vivent là.
Nous espérons donc ici que les arguments de cette restructuration de ce centre Jeanne Hachette sauront préserver TOTALEMENT les principes  de cette architecture. Il ne sera pas concevable qu'un tel héritage soit bradé et nous ne le laisserons pas faire.
Nous resterons vigilants. Très... vigilants et combatifs.
Vite ! Soutenez les amis de Jeanne Hachette ! Vite !
http://lesamisdejeannehachette.fr/

Regardez comme c'est beau ! Merci Laurent Patart !







Aucun commentaire:

Publier un commentaire