dimanche 13 octobre 2019

Le Buffet, Le Corbusier, le Voisin



Continuons de nous promener tranquillement dans les appartements de la Cité Radieuse.
Nous allons, cette fois, aimer écouter un peu de musique et nous asseoir sur de beaux sièges.
La carte postale est une édition Ryner qui indique que nous sommes dans la salle de séjour. Vous aurez remarqué immédiatement au fond de la pièce le grand lit...
Ce qui ne manque pas de vous étonner, vous aussi.
Bien entendu, vous chercherez un mobilier iconique : une chaise de Jean Prouvé ou un tabouret de Charlotte Perriand mais voilà, on vous sert deux petits et jolis fauteuils très sobres et élégants, une petite table ronde à l'Art Déco finissant et un énorme buffet, véritable monument du mobilier de la période. J'ai vu, il y a peu, un modèle de la même période aux Emmaüs :


















































J'avoue avoir toujours un peu de mal avec ce mobilier qui mérite pourtant certainement mieux que du dédain.
Par contre, je me laisserais bien tenter par le lampadaire aux abats-jours qu'on imagine aux trois couleurs vives : rouge, vert, bleu.





































Au fond, le dessous de l'escalier est bien peint lui aussi des couleurs de l'architecte.
Mais, un détail minuscule m'interpelle : le jour violent qui passe sous la porte.





















Qui reconnaîtra l'ensemble Hi-Fi ? Cela devait être le top à l'époque et même coûter une blinde comme on dit aujourd'hui chez les jeunes.
J'entends déjà Dario Moreno chanter Brigitte Bardot, j'entends Yma Sumac et bien entendu aussi, Philippe Clay.
Reposons-nous tranquillement ou entamons un tcha-tcha endiablé avec Antoire Le Reste ou Claude Lothier, les enfants sont sur la terrasse, on n'a pas à s'inquiéter.



Comme il arrive souvent, les cartes postales trouvées au petit matin permettent aussi de faire des liaisons, voilà que le hasard me met dans la main cette très belle carte postale d'une automobile Voisin Lumineuse de 1927. L'éditeur en est le Musée de l'Automobile en 1984. Il nous indique que c'est une type C11, 6 cylindres qui roulait à 120 kilomètres-heure. La vache !
Ce modèle somptueux était bien l'un des préférés de notre architecte, n'oublions pas que Corbu appela son Plan Voisin en hommage à Gabriel Voisin, constructeur d'automobiles géniales et avant-gardistes.
Retournez ici :
http://archipostcard.blogspot.com/2012/09/le-plan-voisin-postal.html
Vous noterez aussi que l'appellation Lumineuse est toute corbuséenne...
Le fonctionnalisme en architecture c'est aussi une poésie : savoir bien nommer.
Puisse qu'un jour, dans le dedans d'une Lumineuse nous arrivions sur le parking de la Cité dite Radieuse.

Pour revoir les autres articles consacrés au mobilier dans les Cités Radieuses :

http://archipostalecarte.blogspot.fr/2014/04/le-carnet-et-le-corbusier.html
http://archipostalecarte.blogspot.fr/2013/08/le-corbusier-en-miniature.html
http://archipostalecarte.blogspot.fr/2014/10/meubles-immeuble-le-corbusier.html
http://archipostcard.blogspot.fr/2010/02/le-corbusier-habitable.html
http://archipostalecarte.blogspot.fr/2014/04/le-carnet-et-le-corbusier.html
http://archipostcard.blogspot.fr/2010/04/une-folie-marseillaise.html
http://archipostcard.blogspot.fr/2012/01/la-photographie-accuse-tort.html
http://archipostcard.blogspot.fr/2012/02/corbusier-mets-la-table.html
http://archipostcard.blogspot.fr/2011/03/pieces-deau.html
http://archipostcard.blogspot.fr/2010/09/le-corbusier-dans-ses-meubles.html
http://archipostcard.blogspot.fr/2011/09/le-corbusier-2-dedans-2-dehors.html
http://archipostcard.blogspot.fr/2011/08/un-reflet-tres-moderne.html





Aucun commentaire:

Publier un commentaire