samedi 24 février 2018

Edith Commissaire est généreuse

Dans une enveloppe de papier-bulles, je reçois un paquet de cartes postales envoyées par Edith Commissaire. C'est gentil Edith. Merci beaucoup Edith !
Il convient, comme le veut l'usage, que je vous en fasse profiter, ainsi, sans trop trier, dans le hasard joyeux de leur arrivée.
Pour une fois, laissons donc les cartes postales comme cela, heureuses à leur fréquentation. Voici une petite sélection.
On commence ?
J'ai envie de commencer par celle-ci :


Nous sommes à Cholet et l'on retrouve ici la Mairie grâce à l'éditeur Combier. La carte fut envoyée en 1987. Nous sommes immédiatement séduits par le pincement de béton lavé, la massivité de l'ensemble et l'esplanade vide pourtant aménagée avec des jeux pour les enfants. On pourrait se croire à Mériadeck. Un petit retour vers cet article vous permettra de voir mieux ce superbe bâtiment de Cholet de l'architecte Francis Pierrès et aussi de voir mieux la bibliothèque au fond de la carte postale. Un très beau morceau de ville !
Puisque j'évoque Mériadeck :


Cette belle carte postale est une édition Cely par Michel Pendaries. Sait-il, Monsieur Pendaries, que le quartier Mériadeck de Bordeaux est en train de devenir le spot des aficionados des dalles et du beau béton des seventies ? Aujourd'hui The place to Be, Meriadeck, hier détesté et maintenant incontournable et c'est amplement mérité. Mais que nous montre exactement ce très solide et construit cadrage ?
Au fond, l'immeuble André Lhote, très beau, très typé qui serait de l'architecte Francisque Perrier si on en croit l'excellent et riche site Meriadeck Free. Je vous conseille d'y faire un tour ! Je n'y ai pas trouvé le nom ni l'auteur de la sculpture en bronze au premier plan... Qui a une réponse ? Vous ne trouvez pas curieux la presque homonymie entre Francis Pierrès et Francisque Perrier ? Le même architecte ?
Et au sud ?


Retrouvons La Grande Motte ! Cette carte postale des éditions Yvon nous plonge sur l'avenue de l'Europe au cœur de la ville et de ces superbes pyramides. Tout comme Mériadeck, le retournement de l'histoire de l'architecture a eu lieu et La Grande Motte est aussi devenue une étrangeté ravissante et brutale qui mérite la visite en oubliant Thalassa et ses acolytes. Il y a tellement de cartes postales de La Grande Motte que cela devient indécent ! Retournez ici par exemple !
Nous voici aux Ulis :


Il s'agit de la mairie des Ulis plus précisément. On aimera ce très beau volume marron glacé, couleur si typique de cette époque. Mais on aimera surtout la grande classe de cette construction et de sa structure de verre et de métal. C'est d'une grande rigueur, d'un chic incroyable. Châssis sur châssis, ce beau bloc tout tendu de sa couleur nous laisse rêver à son mode de fabrication. Qui aurait le nom de l'architecte de cette petite pépite de métal et de verre ?


Aucun commentaire:

Publier un commentaire