vendredi 29 août 2014

Tenir le Temple à bout de bras

Dans l'histoire de la Reconstruction de Royan, nous avons vu la grande diffusion de sa maquette par le biais de la carte postale. Comme vous avez tous lu l'excellent  (oui...) Royan, l'image absolue, je ne reviendrai pas sur les questions que posent une telle diffusion.
Nous avons également vu que Notre-Dame de Royan, comme lieu de culte, a eu elle aussi en son temps une carte postale de sa maquette diffusée et distribuée. C'est, pour ce type de lieu de culte, presque une norme tant les maquettes d'églises modernes furent diffusées comme moyen de souscription. J'ai dans ma collection une belle représentation de ce type de cartes postales, certaines que vous avez pu voir sur ce blog.
Mais voici qu'une petite dernière, une nouveauté envoyée par Dominique Magdelaine arrive dans ma collection. Merci encore Dominique pour cette très belle trouvaille.
La voici :



Les aficionados de la plus belle ville du Monde auront reconnu le Temple Protestant appelé parfois Centre Protestant ici représenté en maquette et... en carte postale.
Sans doute sommes-nous devant, là aussi, un objet permettant par sa vente de soutenir un peu le projet de construction et aussi d'informer sur la future forme de l'architecture de ce Temple. La carte postale ne dispose d'aucune information, ni d'architecte, ni de l'utilité de ce document, ni encore de sa date. Rien !
On sait juste qu'il s'agit d'une publication du Studio Bourdier (si vous êtes de cette famille, joignez-moi !) Studio Bourdier qui publia l'essentiel des cartes postales de maquette de la Ville de Royan. Voilà donc que cela pose plus de questions que cela ne donne de réponses... Cette maquette fut-elle présentée en même temps que la maquette d'urbanisme de la ville ? Qu'est-elle devenue ? Où était-elle visible pour les Royannais ? Comment était distribuée cette carte postale ?
Les architectes du Temple Protestant sont Messieurs Bauhain, Baraton et Hébrard même si, comme nous en informe l'ouvrage L'invention d'une ville, il semble que ce furent les deux premiers qui travaillèrent plus sur ce très beau et discret projet. Dans ce même livre, qui reste la référence sur Royan, une image va faire résonner notre carte postale d'une manière particulière !
On y trouve en effet une photographie de Marc Hébrard portant la maquette en question ! J'avoue être étonné par la taille de cette maquette...


Si l'article nous informe sur la construction et la constitution du projet, rien ne permet mieux de connaître ce lieu que de le visiter. Il ne faut pas le manquer lors de votre visite de Royan car sa discrétion est toute sa beauté. L'un des plus beaux moments de cette architecture est bien la manière dont il articule l'espace de la rue à celui du Centre Protestant qui nous accueille avec une grande subtilité découpant dans le ciel une ouverture, proposant un espace mixte ni intérieur ni extérieur sous une ombre bienveillante. Mais il faut aussi entrer et voir l'intérieur dont l'ensemble mobilier est une merveille baignée de lumière.
Et, la chaire de bois tendu et dense, me fait penser aux très belles maquettes de Sainte-Bernadette-du Banlay...

L'invention d'une Ville, Royan années 50
Collectif, Cahiers du Patrimoine.
Gilles Ragot directeur de publication.
éditions du Patrimoine.
isbn-2-85822-754-3










 







Aucun commentaire:

Publier un commentaire