mardi 13 avril 2021

Eddy de Pretto et son Créteil Soleil

 J'aime toujours les chansons consacrées à une ville, celles qui portent fièrement l'indication géographique. Je ne sais pas si cela a un nom. 

Ce que j'aime c'est que souvent la chanson populaire offre une véritable photographie de la ville, la donne à voir en quelques mots simples mais toujours bien sentis.

Créteil a de la chance car Jean Ferrat l'évoque dans sa superbe Ma Môme et voilà que Eddy de Pretto en fait  de même dans son dernier album. Il nous chante Créteil Soleil. On pourrait presque entre ces deux chansons, ces deux auteurs voir l'évolution de la ville entre ces deux époques. Comme l'image du Créteil de Jean Ferrat est bien différente de celle de Eddy de Pretto ! Pourtant, les deux chansons évoquent aussi un regard depuis le logement et toutes deux sont nostalgiques. Sans doute que le soleil qui a disparu dans la chanson de Eddy de Pretto est celui qui est si présent dans la petite chambre de Jean Ferrat. 

J'ai déjà l'occasion ici de vous montrer Créteil Soleil, il faut dire que pour ceux qui aiment l'architecture du siècle dernier cette ville est un spot incontournable. Je vous propose deux cartes postales nouvelles. Oh, rien d'extraordinaire non, juste l'occasion de dire à Monsieur de Pretto combien j'ai aimé son petit court-métrage en chanson, comment je m'y suis fabriqué des images. 

Voici à nouveau pour les retardataires* :




Et ici, sur ce blog, les images sont importantes et on les aime.

Je commence avec celle-ci aux éditions Raymon (merci). On y voit la ville moderne, les immeubles, le Franprix, une école que peut-être Eddy de Pretto aura fréquentée même s'il est bien jeune Eddy par rapport à cette carte postale. En a-t-il envoyées de semblables quand il était plus jeune ? Trop jeune je crois... Que pensez-vous de l'étrange typo ?



Et puis, comment passer à côté de cette merveille ?



Les aficionados de ce blog (oui il y en a) auront reconnu la préfecture du Val-de-Marne et son étang. La carte postale Hachette en HColor nous donne même le nom des architectes : Atelier d'Architecture et d'urbanisme Badani et Roux-Dorlut, architecte Daniel Badani.

Je vous laisse avec Eddy de Pretto que j'aime tant. Écoutez bien comment on peut décrire sa ville à partir d'un petit élément poétique, c'est superbe :


Et pour les plus jeunes qui ne connaîtraient pas Jean Ferrat :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire