lundi 28 mai 2018

Nanterre, the First International Ruin Porn Park for Ruins Photography

Je reçois du Comité de Vigilance Brutaliste, je diffuse :

En fait, la ville de Nanterre est en train d'inventer un nouveau type de tourisme en s'appuyant sur le succès de Detroit et de son écroulement économique. On sait comment cette ville américaine est devenue the place to be pour tous les artistes en mal d'utopies inachevées, d'industrialisation stoppée, d'abandons esthétisés. Les safaris photos sur le monde capitaliste épuisé n'en finissent plus et il est de bon ton pour un photographe contemporain d'être allé en pèlerinage à Detroit voir à quoi pourrait ressembler notre monde si, par hasard, la crise pouvait s'étendre. On peut facilement croire que Nanterre et ses conseillers en communications et ses élus à la Culture ont compris l'intérêt économique de ce genre de tourisme qui vient là voir la disparition des utopies. Nanterre a donc inventé le premier International Ruin Porn Park avec trois visites superbes : L'école d'architecture de Nanterre, les Tours-Nuages de Aillaud et on finit la promenade depuis peu par le Foyer Maurice Ravel, dernier chef-d'œuvre ajouté à la liste, dans un état d'abandon qui se rapproche malheureusement de jour en jour de celui de l'école d'architecture... Il faut le dire de suite, à Nanterre, la ville a surtout orienté ses ruines vers les constructions culturelles afin de donner une puissance toute particulière à son renoncement politique et historique. L'ensemble est cohérent puisque ce foyer Maurice Ravel est du même architecte que l'école d'architecture : Jacques Kalisz ! Il y a donc bien dans la politique culturelle de la ruine une cohérence de la part de la ville de Nanterre. Le CVB vous conseille donc de vous dépêcher d'aller prendre vos tickets auprès de la Mairie pour la visite de ce Ruin Porn Tour, car, vu la vitesse de la dégradation de ses monuments et l'inaction instrumentalisée, il se pourrait bien que the First International Ruin Porn Park ferme plus tôt que prévu, il ne restera bientôt plus rien à voir. On notera qu'une fois encore, nous sommes en région Île-de-France, ce qui laisse rêveur sur l'avenir de ce patrimoine...
Vous pouvez aussi lire cet article :
https://www.lemoniteur.fr/articles/le-foyer-maurice-ravel-menace-de-demolition-35439392 

Le Comité de Vigilance Brutaliste


Pour ma part, en 2010, j'avais écrit ça sur le foyer Maurice Ravel, je ne peux pas ajouter grand chose :
Il s'agit du Foyer Maurice Ravel à Nanterre.
Tout est pour moi.
L'architecture au comble de sa jubilation modulaire, de sa structure affichée, de son béton sensible.
Jeux sobres d'une forme qui se décline dans la conscience d'un plan et surtout d'une fonction, confusion visuelle libératrice et ludique qui démontre le plaisir d'un jeu savant d'une forme sous le soleil...
Un vrai lieu.
Regardons ce beau cliché pour Lyna éditeur dont le photographe est notre célèbre J.E. Pinet, photographe de cartes postales pour Abeille-Cartes. Monsieur Pinet se place un peu sur le talus, sur l'herbe pour que le foyer Maurice Ravel semble surgir au détour du chemin, laissant déborder les Tours de la Défense au loin. La carte est datée de 1968 et par le correspondant de mars 1982 !On notera que l'éditeur nomme l'ensemble Foyer Maurice Ravel-École de Musique sans nommer Jacques Kalisz son architecte.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire