dimanche 28 février 2016

Madame Azoulay ? Êtes-vous avec nous ?

Bon dimanche à tous,
bon dimanche militant, ne lâchons rien même si les remaniements ministériels peuvent nous laisser un peu d'espoir, il faut se maintenir éveillé car les changements peuvent dans un grande redistribution des cartes avoir des effets positifs comme négatifs... Soyons vigilants...
Donc, je vous donne à lire le communiqué de presse concernant le combat pour la CPAM de Vigneux-sur-Seine qui sera désormais un test pour Madame Azoulay, test nous permettant de voir comment notre nouvelle Ministre de la Culture prendra position sur le Patrimoine architectural moderne et contemporain. Madame Azoulay... Faites quelque chose...

 Le 25/02/2016
     COMMUNIQUE DE PRESSE

LA BATAILLE JURIDIQUE POUR EVITER LA DESTRUCTION DU BATIMENT DE LA CPAM DE VIGNEUX SUR SEINE CONSTRUIT PAR L’ARCHITECTE PAUL CHEMETOV SE POURSUIT.


Le 17 février 2016 l’Agence France Presse diffusait une information relative au jugement du 14 janvier 2016 du Tribunal de Grande Instance de PARIS refusant d’interdire la démolition du bâtiment de la CPAM de VIGNEUX SUR SEINE construit dans les années 1970 par Paul CHEMETOV.
 
Il convient de préciser que Paul CHEMETOV a fait appel de ce jugement qui n’est donc pas définitif.

De ce fait, la société France Pierre 2 a interdiction de procéder à la démolition de l’immeuble de la CPAM jusqu’à ce que la Cour d’appel de PARIS statue sur l’appel de Paul CHEMETOV, et ce en application d’une ordonnance de référé rendue le 8 septembre 2015 dans cette affaire.

Ainsi, la bataille juridique menée par Paul CHEMETOV se poursuit.


Par ailleurs, il peut être fait état des derniers éléments factuels suivants :

- Le 5 février 2016, un représentant du Ministère de la Culture et de la Direction régionale des actions culturelles se rendaient à Vigneux-sur-Seine pour visiter le bâtiment et rencontrer le délégué à la rénovation urbaine de la ville. Le Ministère de la Culture a fait une demande expresse pour qu’un représentant de la mairie rencontre Paul CHEMETOV pour trouver une issue amiable à cette situation.


-  Le 9 février 2016, Fleur Pellerin alors ministre de la Culture et de la Communication écrivait à François de Mazières, député des Yvelines maire de Versailles, qui s’était ému du sort des «Briques Rouges» et de la CPAM de Vigneux-sur-Seine. ¹


« La mairie de Vigneux-sur-Seine a délivré le 18 juin 2015, au bénéfice de France-Pierre 2, un permis de démolir sur le bâtiment de la Caisse primaire d’assurance maladie de Paul Chemetov construit en 1972. Le site comporte également un ensemble de 273 logements HLM, dit des « Briques Rouges, édifié de 1964-1967 et labellisé « Patrimoine du XXe siècle » en 2008, mais qui n’est pas inclus dans le permis de démolir. Le bâtiment des « Briques Rouges » n’étant pas situé en espace protégé, les services déconcentrés du ministère de la Culture et de la Communication n’ont pas été informés ni consultés sur le permis de démolir. (…) Dès que mes services ont été alertés de la menace qui pesait sur l’œuvre de Paul Chemetov, la direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France a engagé une réflexion avec le maire de Vigneux-sur-Seine pour orienter les projets urbains de la ville vers une meilleure prise en compte du bâtiment. Une réunion s’est tenue en mairie le 20 novembre 2015 avec le chef du service territorial de l’architecture de l’Essonne et le conservateur régional des monuments historiques pour défendre cette position. (…) Comme vous le savez je suis particulièrement sensible à la reconnaissance et à la préservation du patrimoine du XX et XXIe siècles et c’est pourquoi j’ai souhaité inclure, dans le projet de loi relatif a la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine un article concernant le «Label patrimoine XXe siècle», afin de lui donner une existence au niveau législatif. Cette mesure vise à assurer l’instauration d’un dialogue en amont, pour prendre en compte l’intérêt patrimonial et architectural des édifices labellisés.»  

Une menace plus large pèse sur l’ensemble des Briques Rouges, labellisé patrimoine du XXe siècle en 2008. Un protocole de préfiguration des projets de renouvellement urbain de la communauté d’agglomérations de Sénart Val de Seine  daté du  20 décembre 2015, projette la démolition partielle des Briques Rouge à savoir : la CPAM, le monument aux morts, le foyer des vieux, le centre commercial et un bâtiment d’habitation. 
Néanmoins, cet ensemble peut s’adapter aux besoins actuels tout en respectant l’architecture et la protection qui s’y rattache. 
Tel est l’enjeu de cette affaire.
 


C'est moi qui souligne en rouge cette partie de la déclaration de Fleur Pellerin que je vous conseille de mettre en parallèle avec... Son action...
Pour reprendre le cours normal de ce blog, pour évoquer le travail de Paul Chemetov, je vous propose de voir deux cartes postales de la bibliothèque-médiathèque d'Évreux dessinée par le Cabinet Chemetov et Huidobro. Les cartes postales  ne comportent aucune mention d'éditeur ni de photographe, il s'agit sans aucun doute de cartes postales éditées par l'Agence même. Cette affirmation est appuyée aussi par le fait que ces cartes postales me furent gentiment envoyées par Agnès Chemetov. Merci !
Pour revoir le dossier de la CPAM de Vigneux-sur-Seine, allez ici :

http://archipostalecarte.blogspot.fr/2016/02/on-va-rester-poli-encore-combien-de.html

http://archipostalecarte.blogspot.fr/2015/07/le-label-patrimoine-du-xxeme-siecle-est.html

































































Et pour rester dans la grande famille de L'A.U.A, je vous donne également deux photographies prises ce jeudi du palais des Congrès du Mans dessinée par Messieurs Perrotet et Fabre et qui, sous la verdure à son pied, ressemble de plus en plus à une étrange et superbe construction piranésienne :


 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire