mercredi 7 août 2013

Seulement pour les vrais amoureux de Royan...

... les autres passez votre chemin... Mais non ! Allez... Revenez !
Mais c'est vrai que ce que je vous propose est, disons, bien particulier.
Vous allez voir qu'il en faut peu pour me réjouir, aimer à revoir ma ville, la plus belle ville du Monde.
Regardons cette carte postale :



Vous pourriez, et vous auriez raison, me dire qu'il s'agit là d'une carte postale en multi-vues bien banale de notre ville. Le marché au toit sans peinture, la Conche par deux fois, Notre-Dame de Royan et le Front de Mer. C'est bien ce dernier qui m'intéresse...
Oui, cette vue nous montre le Front de Mer sans son portique. En êtes-vous certain ? Vous me croyez donc fou ?
Non, non, regardez bien.


Oui, si le regard se porte attentivement (et là il faut vraiment être un chien de chasse je vous le l'accorde) on découvre quelque chose d'assez incroyable. Oui, ce qui me réjouit ainsi ce sont les traces sur le sol des piliers de soutien dudit portique !



Cela est la preuve que la carte postale Yvon fut bien éditée très tôt après la destruction stupide de ce portique qui sera, c'est certain maintenant, bientôt reconstruit à l'identique. On pourra donc communiquer cette photographie aux services de la ville de Royan pour qu'ils aient toutes les facilités à retrouver l'implantation de ces piliers et, dans un effort amoureux, redonner à la ville son superbe balcon sur la mer.
N'oublions pas que celui-ci avait cette belle allure :



En 1959, en avril, les royannais voyaient la ville et la mer réunis dans un horizon opposé. Ils pouvaient ne rien faire que voir et se faire voir, tranquillement. La ville avait compris son rêve balnéaire, avait fabriqué son instrument de vision, en quelque sorte une architecture du regard perdu.
Le portique était le point focal d'une ville joyeuse et généreuse qui savait offrir au regard de ses visiteurs le spectacle des vacances, de la mer et des autres. Offrir à tous un balcon sur la mer. Offrir la mer.
Il faudra refaire ce cadeau.

3 commentaires:

  1. Mes parents sont photographiés le jour de leur fiancailles sur ce divin portique, quelle joie de savoir qu'il sera a nouveau entre ciel et terre !

    RépondreSupprimer
  2. Vous dites qu'ils vont refaire le portique? Très bien! Mais quand vont-il supprimer les terrasses couvertes par ces toitures vagues qui bloquent tout contact de la coursive vers la mer? Sans ça, la reconstruction du portique manque un peu de sens et d’intérêt. J'imagine bien que les lobby du plateau de fruit de mer, des lunettes solaires et de la chemise en lin feront le nécessaire pour que cela n'arrive jamais. Merci beaucoup de votre blog!

    RépondreSupprimer
  3. Cher Philippe, Absolument d'accord !
    Supprimons ces avancées stupides qui font du front de mer l'une des plus laides galeries commerçantes qui soit alors que nous sommes sous l'une des plus belles architectures des années 50 !
    Merci de votre avis éclairé.

    RépondreSupprimer