mercredi 3 août 2016

Group Ludic et familial

 

........................................................................................
......................................................................................................................................................
 - Donc c'est bien toi Papa ? redemanda Jean-Jean à son père.
 - Oui ! Comment il faut que je te le dise ? Jean-Jean ? Tu devrais me reconnaître non ? Ça venait d'ouvrir et on était en vacances avec toute la famille. Les grands-parents, mes parents et il y avait aussi Gilles et Hans.
 - Hans c'était l'ami de Gilles, allemand c'est ça ?
 - Oui, tu ne l'as pas connu, il est mort en 91. C'était le compagnon de Gilles avant Mathew.
 - Et là c'est en quelle année ? demanda Jean-Jean.
 - Oh là, je ne sais plus, regarde la date de publication de la revue, je dirais 71 ou 72 non ? J'étais un morpion.
 - La revue est datée de ... de ... Ah c'est difficile à voir...72 ! tu avais...
 - Cinq ou six ans.
 - Six, je dirais ! Trop marrant, tu me ressembles un peu !
 - Un peu ? Tu rigoles ? On s'amusait quand tu étais petit à comparer tes photos aux miennes faites au même âge et c'était confondant ! Deux vrais petits marocains !
 - Maman ! Maman ? Tu connais cette photo de Papa dans la revue ?
 - Euh... Fais voir... Oui ! répondit Émilie, il me l'a montrée déjà ! Tu as vu comme tu lui ressembles ? Tu devrais aussi la montrer à Mitica.
 - Mais pourquoi vous étiez venus là ? Un chantier de Papy Momo ? reprit Jean-Jean.
 - Oui, vu la date, ça doit être ton grand-père qui a participé au chantier du Village Vacances, au tout début de sa collaboration avec ton arrière-grand-père. Et tu sais qu'il fallait toujours qu'on aille voir les chantiers, les uns ou les autres. Je présume que je me suis retrouvé là à cause de ça. Tu sais combien on aime encore dans les réunions familiales évoquer toutes ces réalisations !
 - Oui, c'est un peu pour ça que j'ai voulu faire archi.
 - Oui, je sais, et bien dès que c'était possible, il fallait qu'au moins l'un des membres de la famille aille voir pour, en quelque sorte, rassurer le grand-père sur son travail !
 - Papy Momo ?
 - Non, enfin oui, aussi mais surtout ton arrière grand-père, Jean-Michel. Toute la smala partait ensemble sur les chantiers, les constructions. Ton grand-père a repris l'agence, ton grand-oncle Gilles est devenu photographe d'architecture, j'ai échappé à tout ça un peu grâce à Hans, et toi... toi mon coco, tu reprends le flambeau !
 - Ouais... Enfin, j'ai encore quelques années d'études avant...
 - Ba, tu es bien entouré ! C'est déjà ça ! Un jour, Tu te devras de faire la tournée des réalisations familiales ! Tu ne pourras pas y échapper. Papy Momo m'a déjà demandé si tu avais des envies de balades architecturales avec lui... cet été ! Et, à l'école tu trouveras bien quelqu'un qui connaîtra ton nom ou celui de l'agence.
 - C'est déjà arrivé cette année avec un intervenant extérieur. Enfin, moi j'aime bien te voir comme ça, tout petit. T'as vu ton regard ? appuya Jean-Jean avec son doigt sur l'image.



 - Sais-tu qui a pris la photo ? demanda son père.
 - Facile ! Je pense que c'est Gilles ? Non ?
 - Non, c'était Hans ! Il avait voulu absolument descendre dans le sous-marin et voir comme un gosse. Il avait piqué l'appareil-photo à Gilles. Je m'en souviens parce qu'il s'est fait un rien engueuler par Gilles à cause du sable sur les objectifs !
 - Mais c'est tout de même incroyable ce truc ! On ne pourrait plus faire ça maintenant un jeu pour les gosses sous la terre ! Ça devait être vachement incroyable comme expérience !
 - Oui, on adorait se cacher, courir, ne pas répondre aux parents qui nous cherchaient. On essayait de les voir avec le périscope comme je fais là sur la photo. Je ne me souviens plus le nom des créateurs, ils avaient un nom marrant.
 - Group Ludic ! C'est écrit, répondit Jean-Jean.
 - Oui ! C'est ça ! Ludic, Group Ludic ! Vraiment incroyable aujourd'hui ! Avec toutes ces normes à la con. Tu vois, on entrait là et on avait des tubes pour passer sous terre ! Vraiment, quand on y repense, incroyable !








 - Ils disent aussi Simon Koszel, David Roditi et Xavier de la Salle comme créateurs.
  -Ah ? J'étais trop petit pour me souvenir de ça. Tu devrais demander à ton grand-père, mais je crois qu'il a plus travaillé sur le Village de Vacances des Pins de Cordouan que sur cette aire de jeu.
 - Maman ? cria Jean-Jean, ils viennent quand Papy Momo et Mamy Sidonie ?
 - Dimanche ! Avec Gilles et Mathew, aussi. Tu pourras leur présenter Denis si tu veux, invite-le ! 
 - Super ! Je l'appelle.
 - Et fais-moi plaisir après d'aller te doucher et te changer, conclut le père. Il est vraiment pas difficile ton Denis...
Mais Jean-Jean était déjà parti dans sa chambre dont la porte close était couverte d'un sens interdit, d'un sticker de Twenty One Pilots qui retenait un Modulor mal gouaché, pendu, la tête à l'envers, dessin offert par Denis.














































Par ordre d'apparition :
Ci-dessus, extraits de deux numéros de la  revue techniques et Architecture, 1969 et 1972. Le ou les photographes n'étant pas crédités, qu'ils m'excusent d'avoir attribué leurs clichés à Hans et qu'ils se fassent connaître. Merci.
Ci-dessous, carte postale des éditions Réalisations Sociales des Caisses de Cadres du Groupe Mornay, non datée mais certainement à usage réservé aux résidents du Village Vacances des Pins de Cordouan.



 



 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire