mardi 18 novembre 2014

La Modernité sous le soleil

Depuis peu, l'héritage de la Modernité dans les pays arabes et les anciennes colonies commence, semble-t-il, à être regardé d'une manière un peu plus dégagée des raisons historiques et politiques qui le fondent, du moins sans jugement hâtif.
Le retour de la Biennale de Venise le prouve, Biennale dont le Pavillon Marocain fait une place remarquée à l'équipe de l'ATBAT (Candilis, Woods et Bodiansky) avec une maquette du maintenant iconique immeuble de Casablanca.



Alors que la France détruit le Mirail sans l'ombre d'un souci, sans un frémissement patrimonial des autorités compétentes, cet héritage, ailleurs, est bien aujourd'hui regardé et défendu comme important à son histoire...
Dans cette même Biennale de Venise, le Pavillon du Bahrain donne à voir (et donne réellement) un très beau catalogue de la production de cette Modernité dans la région arabique. D'un luxe inouï, ce très bel ouvrage distribué gratuitement est une mine pour une redécouverte de cette influence moderniste, certes exigée par Rem Koolhaas pour cette Biennale mais parfaitement défendue par ce Pavillon du Bahrain en association avec l'ACA.
Voici quelques images du Pavillon du Bahrain puis quelques extraits du catalogue qui vont
vous affoler !













Maroc, immeuble ATBAT (avec Candilis)







Bagdad, Iraq, Stade par le Corbusier, 1958-1980.




Maroc, Tit Mellil, Terminal et Club House, Zevaco et Basciano architectes :



Tunisie, Tunis, Hôtel du Lac, Raffaele Contigiani architecte, 1973 :



Liban, Beyrouth, Interdesign, Khalil Khoury architecte, 1975-1997 :




Aujourd'hui je vous propose de voir un portfolio de cartes postales éditées par the Arab Center for Architecture (ACA) fondé en 2008. Ces cartes postales furent éditées à l'occasion d'une exposition "Modern Design and Architecture in the Arab World : The Beginnings of a Project", exposition qui fut visible à Beyrouth (Beirut) en mai 2013. On notera que sur le portfolio, on nous précise que l'exposition est financée par... l'Union Européenne.
N'ayant pas vu cette exposition, je ne pourrai rien vous en dire mais nous allons regarder ces cartes postales qui sont donc ici produites avec bien évidemment un décalage temporel important mais aussi, cela va de soi, pour une fonction bien différente !
Reste le plaisir de découvrir de très belles réalisations, de très beaux documents et de, sans doute aussi, à nouveau, aimer cette histoire. Certaines de ces constructions sont d'ailleurs détruites ou défigurées. Elles sont toutes libanaises.
Je dois remercier ici vivement Philippe Perreaudin qui travaille à la Bibliothèque de la Cité de l'Architecture pour cet envoi ! Merci Philippe !
On notera que le dos des cartes est bien divisé graphiquement pour un usage postal et que chacune comporte toutes les informations nécessaires sur la construction évoquée en image. L'ensemble est aussi d'une qualité graphique et éditoriale absolument irréprochable. Bravo Rima Rifai.
Vous trouverez ici le site de l'ACA. Allez le voir, aidons-les, parlons de cette héritage et défendons-le !

http://www.arab-architecture.org/

Siège de l'électricité du Liban, Beyrouth, J. Aractingi, J. N. Conan, J. Nassar, P. Neeema architectes :


Shams Buiding, Beyrouth, Liban, Joseph-Philippe Karam architecte :

Chalet Raja Saab, Ouzai, Liban, Ferdinand Dagher architecte, L. Fattal photographe, 1952 :

Grands Magasins Byblos, Beyrouth, Liban, Henri Eddé, Pierre El Khoury architectes, 1960 :

Arida Building, Beyrouth, George Rais, Théo Canaan architectes, 1951, Naltchayan photographe :

Villa President C. Chamoun, Assem Salam, Geroge Rais, Théo Canaan architectes, 1955, dessin de Shalam :

City Center Complex, Beyrouth, Joseph-Philippe Karam architecte, 1968 :

Hotel Phoenicia, Beyrouth, Edward Durell Stone, Ferdinand Dagher, Rodolphe Elias architectes, 1956-61, dessin de Helmut Jacoby :

Hotel Carlton, Karol Schayer, Wassek Adib, Bahij Maksidi architectes, 1957, Naltchayan photographe:

Villa Zaven Hadichian, Liban, Grégoire Sérof architecte et dessin, 1966 :

Pan American Buiding, Beyrouth, George Rais et Théo Canaan, Naltchayan photographe, 1953 :

Fattal Building, Beyrouth, Farid Trad architecte, V. Derounian photographe, 1953 :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire