mercredi 18 mai 2022

Des bulles de béton pour les Sans-Abri

 Il est toujours étonnant qu'après un plein de 15 000 cartes postales, alors qu'il m'arrive de les acheter par paquets de cent sur les foires à tout, de m'entendre faire whaou ! quand je tombe sur une telle rareté. Mais ce qui fait mon étonnement tient à la fois de l'objet représenté, du fait qu'il le soit par une carte postale et que cet objet finisse par m'arriver dans les mains.
Whaou ! donc :



Ceux qui me lisent depuis au minimum 2019 auront peut-être une petite piqûre de rappel en voyant cette étonnante carte postale. Ils y retrouveront les échos d'une carte postale publiée ici :
Nous sommes bien à Brignais devant la Cité Ballon construite par le chantier européen "Abbé Pierre" du foyer Notre-Dame des Sans-Abri à Lyon. 
On notera que sur la première que je vous ai montrée, la construction est nommée Maison Coupole et que, ici, on parle de Cité Ballon. Cela, bien entendu, résonne avec la Cité-Ballon de Dakar ou de Nossi-Bé et avec l'architecte-concepteur de ce type de construction Wallace Neff dont nous avons aussi souvent parlé. D'ailleurs il est bien indiqué que ces Maisons ballon étaient bien construites sur coffrage pneumatique. Tout concorde donc pour l'attribution du modèle même si aucune des deux cartes postales n'indique le nom de l'architecte. N'ayant trouvé aucune information sérieuse sur cette expérience de Brignais, il est difficile de savoir par où cette expérience a commencé : Dakar ou Brignais. Difficile aussi d'affirmer que, peut-être, les rapports de l'Abbé Pierre avec des missions africaines ont pu lui permettre d'entrer en contact avec ce type de réalisation pour loger les sans-abri. Mais cela reste une piste.
Mais alors que la première carte postale laissait entendre qu'il n'y aurait pu y avoir qu'une seule de ces maisons Coupole ou Ballon, cette carte nous montre bien un ensemble comme à Dakar. On notera que les ouvertures sont bien mieux dessinées ici à Brignais et que le béton lui-même à l'air de meilleure facture. Ai-je tort aussi de penser à un étage ?
Que cela devait dénoter dans le paysage de Brignais et dans cette France !
Je vais essayer d'avoir de plus amples informations sur cette expérience : date de construction, de démolition, choix du modèle et du terrain, destination, vie quotidienne. Il doit bien y avoir quelqu'un qui en aurait des souvenirs ! Cela n'a pas dû laisser la population de Brignais indifférente. On note que l'édition de la carte est aussi très pauvre avec un tirage très doux et un papier un rien souple. Sans doute que la diffusion de ces cartes devait être assez restreinte. Ni datée, ni écrite, sans nom d'éditeur ou de photographe, la carte postale reste un peu muette à nos explorations historiques mais qu'importe ! on se réjouit de pouvoir conserver un document sur cette expérience aujourd'hui totalement disparue.
Jamais deux sans trois.... de quoi sera faite la future carte postale de cette Cité Ballon de Brignais ?
Pour les moins courageux d'entre vous, je vous redonne l'image de la première carte postale et vous pouvez toujours retourner voir ici des articles sur Wallace Neff :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire