mardi 12 février 2019

As-tu déjà oublié ?

Petit poème du matin :

As-tu déjà oublié que publier c'est un travail ?
As-tu déjà oublié que les images ont des propriétaires ?
As-tu déjà oublié que les photographies ont des photographes ?
As-tu déjà oublié que les photographes ont des éditeurs ?
As-tu déjà oublié qu'ils ont des Droits ?
As-tu déjà oublié que les familles des ayants-droit ne doivent pas être ignorées ?
As-tu déjà oublié que vous pourriez demander gentiment ces autorisations ?
As-tu déjà oublié que vous ne devez pas vous attribuer ces Fonds, ces scans, ces photographies en les copiant-collant et en les découpant sur votre blog pour en camoufler l'origine et faire du contenu pour pas trop cher ?
As-tu déjà oublié que s'attribuer les recherches des autres c'est peu glorieux ?
As-tu déjà oublié que les collectionneurs ont des Droits sur leurs images ?
As-tu déjà oublié que nous pourrions faire la même chose ?
As-tu déjà oublié que ce n'est pas la première fois ?
As-tu déjà oublié que nous prendrons dorénavant toutes les dispositions légales contre ce pillage ?
As-tu déjà oublié qu'il ne faut pas confondre la convivialité d'Internet et ce pillage ?
As-tu déjà oublié qu'avoir un point de vue, un angle de regard s'appelle de la recherche et que cette recherche est protégée mais aussi généreusement partagée si on fait l'effort d'en discuter ?
Walid Riplet- J-J Lestrade

Après avoir signalé ce cas, David nous envoie ça :

"Je reprends la main.
Depuis longtemps maintenant je vois mes scans de cartes postales ou les images publiées sur mon blog migrer miraculeusement vers d'autres blogs qui s'autorisent à en couper les bords et à y ajouter un cartouche pour s'approprier les images. J'ai d'ailleurs moi-même marqué mes images car j'en avais assez de les voir pillées ainsi sans même un petit message poli me demandant l'autorisation de le faire. Mais alors ils recadrent les images ! 
J'avais déjà eu cette discussion avec ce monsieur et je croyais qu'il avait compris. Les images ont des Droits et surtout des propriétaires, c'est d'ailleurs parce que mon blog veut rendre hommage à ces photographes de cartes postales que je nomme systématiquement leur nom, le nom de leur éditeur et bien entendu le nom des architectes. Cela m'a valu de grandes amitiés avec eux.
Il est donc insupportable de voir des personnes venant se goberger sur mon blog, copier-coller les images et de se les attribuer sans remords, sans citation des sources quelles qu'elles soient.
La source d'une image raconte cette image.
C'est d'ailleurs ce travail d'analyse qui me vaut d'avoir pu rencontrer des photographes, des éditeurs, des chercheurs et des architectes qui m'ont toujours appuyé dans cette voie. Et dans le très peu de cas contraires, j'ai retiré les images (une fois en 10 ans !)
Ce blog est un travail d'analyse, pas une boîte dans laquelle je jette en vrac des images après avoir écrit mon nom dessus comme le font d'autres blogs. Merci de respecter mon travail. 
Je prête généreusement mes images, j'en fais les scans régulièrement pour des articles (récemment Télérama), des étudiants, des chercheurs. Eux me nomment, me citent et même... incroyable... me remercient !
Il est donc aisé en toute joie collaborative de me demander une image. Ceux qui ne font pas cette démarche simple sont simplement des pilleurs, des As du copier-coller, ce qui en dit long sur leur capacité de travail. Je tape sur Google-Image une recherche et j'en pille le résultat.
La famille Lestrade que je connais maintenant depuis des années me fait la confiance de me raconter son histoire, de me laisser fouiller dans ses archives familiales. Les images provenant de ce Fonds lui appartiennent et sont toujours signées par leur nom. Elles n'ont pas vocation à être découpées, copiées et ré-attribuées par n'importe qui venant à la goberge. C'est ce genre de comportement qui m'avait un peu écœuré et conduit à confier ce blog à Walid et Jean. 
Les cartes postales que je publie sont toutes physiquement dans ma collection, elles sont  ma propriété et donc protégées par les Droits du collectionneur. Lorsque je scanne des images j'en nomme toujours dans la mesure du possible et de l'information le nom des photographes ou des éditeurs, il en va de même pour les revues ou tous autres documents ou même sites que je remercie dans mon texte. 
Si Internet est un lieu du partage, il doit se faire avec d'abord le respect du Droit et surtout un esprit de convivialité qui passe par une demande d'autorisation simple. Une politesse, comme on dit une urbanité. 
Alors une fois ça va, là, trop c'est trop et surtout visible, risible, révélateur du fonctionnement de certaines personnes."
David Liaudet

Voilà le travail, et ce n'est que l'un des exemples sur son site, l'article complet est là :
http://archipostalecarte.blogspot.com/2019/01/changement-de-proprietaires.html








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire